Forum sur la divulgation de la philosophie spirite ou Spiritisme la médiumnité, la vie après la mort, la réincarnation, l'évolution spirituelle, Les Esprits et Dieu et ses lois Divines.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le oui ja en question

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mana



Messages : 29
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Le oui ja en question   Dim 21 Déc - 10:04

En ce qui concerne le oui-ja tant décrié et souvent à juste titre puisque c'est un peu le "prêt à porter" du spiritisme, on peut cependant évaluer les choses d'une manière différente, l'expérience prouve que les conditions requises pour une communication avec d'autres plans peut intervenir par l'intermédiaire du oui-ja. Je vais raconter une expérience positive, partiellement du moins, concernant le oui-ja.

Je n'avais pratiqué ni le spiritisme ni le oui-ja, c'était il y a bien longtemps plus de vingt ans, et un jour, entre le café et les petits gâteaux lors d'une réunion amicale de parents d'élèves, sort un jeu de lettres et un verre. J'ai fait alors comme les autres, j'ai mis mon doigt sur le verre et à la grand surprise générale, le verre est parti en flèche a fait quelques tours et a commencé à tracer des messages lettre par lettre. Chacune soupçonnait l'autre de pousser le verre, mais c'était faux, le verre était pris d'une vraie puissance.

Les dames étaient très frivoles, j'avais peu d'affinités avec elles en réalité mais les messages ravalaient les orgueils, remettaient en route quelque chose de nouveau, d'étonnant, de superbe. J'ai peu pratiqué avec elles, un jour, le "Maître" révélé par l'une des entités qui se manifestait, s'est mis en colère contre la frivolité des personnes qui étaient là en disant que certains esprits étaient dangereux, qu'il fallait faire attention, qu'il fallait être plus conscient et propre dans ses manières et son comportement et qu'il fallait apprendre le respect.
Et l'Esprit m'a parlé, à moi, personnellement en me disant "Quelqu'Un t'aime ici", tout le monde m'a regardé d'un air soupçonneux, et l'Esprit a continué : "Elle sait, elle ne dit rien, mais elle sait", et les esprits m'ont remercié, je ne sais pourquoi.

Quand j'avais demandé à l'esprit qui parlait du "Maître" qui était le Maître en question, l'esprit a répondu :
"Dieu"(j'étais soufflée par cette réponse à l'époque)
- Dieu ?, le vrai grand Dieu des Chrétiens des Juifs et des Musulmans ???
- Oui"...
J'étais sidérée.

On entrait dans un domaine nouveau, on n'était plus capable de comprendre les relations inter-niveaux dans le monde ordinaire qui était le nôtre, je ne sais pas ce qu'on vécu les dames après, j'ai quitté alors ce groupe "Il" m'a dit : "Choisis mieux tes amis", et je suis restée seule. Et les communications on commencé avec Lui, avec Tout, avec la Vie, les mondes, les entités diverses qui les peuplent et les entretiennent. Les communications sont devenues absolues, permanentes, profondes, intenses, magnétiques, lourd est ce monde et la vérité paraît en nous directement, sans passer par les groupes, les livres, les dogmes, les ensembles particuliers des églises !

Les 3 ou 4 séances de oui-ja que j'avais faites sans vraiment le choisir m'avaient donc ouvert quelque chose en brisant un obstacle, quelque chose qui s'opposait à la vérification de la possibilité d'une communication directe avec Dieu.

Voilà pourquoi j'ai pu adopter une position différente par rapport à cela, on ne sait pas ce que le Ciel nous réserve, on est toujours dans la défensive, le rejet des autres, des idées des autres, le rejet de celui ou de celle qui n'est pas comme nous, mais je ne peux l'être, personne n'est comme moi lol!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://vers-dieu.jimdo.com
 
Le oui ja en question
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Divulgation Spirite (Spiritisme) :: Bienvenue sur le forum :: Espace Libre-
Sauter vers: