Forum sur la divulgation de la philosophie spirite ou Spiritisme la médiumnité, la vie après la mort, la réincarnation, l'évolution spirituelle, Les Esprits et Dieu et ses lois Divines.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 des animaux...évolution parrallèle ou non ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aela56

avatar

Messages : 189
Date d'inscription : 02/08/2016
Age : 34
Localisation : Bretagne

MessageSujet: des animaux...évolution parrallèle ou non ?   Mer 3 Aoû - 14:27

Bonjour,

une question que je me pose depuis un bon moment, mais à laquelle les réponses sont contradictoires. Après si je ne trouve pas ma réponse maintenant, pas grave je finirais bien par l'avoir un jour lol!

Je sais que les animaux ont une âme, que nos animaux familiers peuvent avoir une mission auprès de nous (j'ai vécu une expérience sublime grâce à une communicatrice animalière, je vous en parlerais plus tard si ça intéresse). Qu'eux aussi évoluent, connaissent les cycles de réincarnation etc...

Par contre là où j'ai vus des contradictions, c'est que certains spirites disent que les âmes des animaux à force d'évolution finissent par s'incarner en humains, et d'autres spirites disent que les animaux ont leur propre "système" d'évolution, une voie adjacente à la nôtre pour "finir" eux aussi comme nous dans l'Amour éternel de notre Créateur.
Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aela-spirite.webnode.fr/
Groupe spirite 22

avatar

Messages : 316
Date d'inscription : 06/03/2016
Localisation : Salle Michel Fraboulet - 13 rue de Penthievre 2200 Saint-Brieuc

MessageSujet: Re: des animaux...évolution parrallèle ou non ?   Mer 3 Aoû - 16:14

Hey Hey cheers

Un point qui n'est pas des plus transparent, je suis d'accord. Mais, de t'es dire, qu'il y a des spirites qui disent que les animaux évoluent "différemment" de l'humain ... j'ai, personnellement jamais entendu cela ^^
Je ne suis absolument pas infaillible, bien au contraire, mais il me semble avoir lu (le problème est là, je sais plus dans le quel, il faudrait tout revérifier ...) que justement l'âme incarnée en l'animal n'est pas a proprement parlé une âme humaine, car elle n'a rien "d'humain", mais qu'elle l'est en devenir. Restons sur l'âme animal, elle a déjà "vécus" -car on parle pas vraiment de vie- dans le cycle élémentaire-minéral, puis par le cycle végétal ou elle apprend les fondement de la vie organique, et de "vie" en "vie", elle grimpe les échelons de la complexité organique; ou intervient d'autre facteurs tels que l'instinct, l’intellect, l'amour ect...
Donc, si je ne me trompe pas dans ma retranscription de se sujet; oui et non ! l'âme animal est une âme humaine en devenir; avant même d'être au niveaux le plus "bas" de l'évolution "humaine".

Ce que je vient de dire, hormis erreurs de ma part -qui est possible-, n'est pas mon opinion mais l'enseignement des Esprits.

D'un avis plus personnel, je suis vegan's, donc pas touche au animaux ! Laughing Laughing
Tant sur le plan du spécisme et du "dilemme éthique", que sur la plan "spirituel". Bien sur que les animaux ont une âme, personne ne peut en douté, il suffit d’observé. Mais c'est pas le sujet, attention le militantisme reprend le dessus !! Razz Razz
Je pense que les animaux évolue, que l'âme en général évolue, que ce soit celle de l'homme, du chien, du cafard, du monstre bizard vivant sur une autre planète, tous nous évoluions. Encore une fois je peut me tromper; mais que Dieu est fait "2" "système" de progrès différent, un pour les "homme" et un pour les "animaux", c'est peut-être dus a mon manque d'évolution et de savoir, mais j'en vois pas le motif, la logique, la raison toute sage, impartial et d'un infini Amour.
Car n'oublions pas que Dieu est tout cela.
Pourquoi Dieu, l'unification absolu, ferais un différence? une différence dans Ses créations? car on parle bien de cela là, d'une "différence" ni mal ni mauvaise, mais une "différence quand même.

Après cela serait rentrer dans un débat encore plus grand, mais supposons un instant:
Dieu est infini Amour et Impartialité (entre autres ..  Cool ); sachant cela, la vie d'un petit enfant africain qui crève la dalle -je caricaturiste hein ...- a une raison d'être, comme épreuve ou comme expiation. Sinon, si il n'y avait pas de raison, cette enfant une fois face a Dieu pourrais avec toute légitimité demander "pourquoi ma tu fais souffrir et pas lui ?"; et Dieu ne serrait pas Dieu, car il ne serait pas d'un infini Amour et Impartialité.
-Intro au débat, FAIT-
Bah partons de ce même raisonnement, moi en tant qu'humain, qui as pus lors de mes vie successive et future, vivre la pauvreté, la faim, le viol, la torture, le manque d'Amour etc ... bah je pourrais a juste titre dire dire "pourquoi n'ai-je pas vécus un système évolutif animal ? qui m'aurait épargner ces souffrance?"
-en tant que végan's je suis bien placé pour parler de la souffrance animal, les animaux souffres (malheureusement) c'est plus a prouvé, mais comparativement aux souffrance humaines, les souffrance morale, physique ect ...

Enfin, je suis doué pour rajouté de la complexité là ou il y'en a déjà; et c'est un avis personnel pas un fait. donc vous pouvez très aisément ne pas être en accord avec moi, et tant mieux, cela va alimenter le débat ! ^^

Enfin voila, Alea, je pense que tu a cerné mon point de vue  Very Happy  Question  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spirite22.wix.com/spirite22
Aela56

avatar

Messages : 189
Date d'inscription : 02/08/2016
Age : 34
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: des animaux...évolution parrallèle ou non ?   Mer 3 Aoû - 18:26

merci "groupe spirite 22" de ta réponse. Par contre, je ne sais pas si j'ai bien formuler ma question, je te prie de m'excuser dans ce cas, et je vais te répondre au fur et à mesure.
Je ne dis pas que mes réflexions sont justes, je cherche seulement à comprendre et chercher la vérité.

Citation :
Donc, si je ne me trompe pas dans ma retranscription de se sujet; oui et non ! l'âme animal est une âme humaine en devenir; avant même d'être au niveaux le plus "bas" de l'évolution "humaine".


Prenons l'exemple d'un chien, toujours fidèle à son maître , qui ne porte pas du jugement de valeur sur l'apparence physique de son maître par exemple, qui ressent ses peines et vient le consoler etc...
Et l'humain raciste, violent, infidèle, intolérant, athée (je n'ai rien contre les athées, mais "techniquement" il n'a normalement pas plus conscience de Dieu que le chien).
Ce chien de par sa bonté "naturelle" n'est-il pas plus "évolué" dans un sens que l'humain décrit ci-dessus ?

Citation :
D'un avis plus personnel, je suis vegan's, donc pas touche au animaux ! Laughing Laughing
Tant sur le plan du spécisme et du "dilemme éthique", que sur la plan "spirituel". Bien sur que les animaux ont une âme, personne ne peut en douté, il suffit d’observé. Mais c'est pas le sujet, attention le militantisme reprend le dessus !! Razz Razz

Je n'ai jamais dit le contraire concernant l’existence de l'âme des animaux. Wink Sinon pour ma part, je suis végé (mais je ne vais pas rentrer dans les détails non plus Wink )


Citation :
Je pense que les animaux évolue, que l'âme en général évolue, que ce soit celle de l'homme, du chien, du cafard, du monstre bizard vivant sur une autre planète, tous nous évoluions. Encore une fois je peut me tromper;

On est bien d'accord, c'est ce que je disais aussi, et je pense aussi que c'est le cas.

Citation :
Encore une fois je peut me tromper; mais que Dieu est fait "2" "système" de progrès différent, un pour les "homme" et un pour les "animaux", c'est peut-être dus a mon manque d'évolution et de savoir, mais j'en vois pas le motif, la logique, la raison toute sage, impartial et d'un infini Amour.
Car n'oublions pas que Dieu est tout cela.
Pourquoi Dieu, l'unification absolu, ferais un différence? une différence dans Ses créations? car on parle bien de cela là, d'une "différence" ni mal ni mauvaise, mais une "différence quand même.
C'est sur ce point que je n'ai pas dû être assez claire. En fait de ce que j'ai compris et ce que je voulais dire, Dieu dans son infinie bonté, ne fait pas de favoritisme entre la voie "animale" et la voie "humaine", je veux dire par là que les animaux comme tout humain, passe lui aussi par les cycles de réincarnations, qu'il subit lui aussi les vicissitudes d'un corps matériel (faim, froid, douleurs, maladies et j'en passe...) Qu'une fois atteint un certain degré d'évolution (à l'échelle Darwinienne cf dauphin, grand singe etc...) ils évolueraient sur d'autre mondes sous une autre forme (laquelle?). Mais qu'eux aussi doivent travailler à leur évolution tout comme nous, mais qu'ils ne passent pas par la "case" humains. Qu'ils finissent à l'issue de leur évolution à rejoindre Dieu, bref qu'ils finissent au même endroit que nous, ou de toutes façons y'a plus d'humains, d'animaux etc... mais que de purs esprits. Enfin c'est ce que j'en ai compris, je vais mettre les liens de ce que j'ai lu plus bas.

Citation :
Après cela serait rentrer dans un débat encore plus grand, mais supposons un instant:
Dieu est infini Amour et Impartialité (entre autres .. Cool ); sachant cela, la vie d'un petit enfant africain qui crève la dalle -je caricaturiste hein ...- a une raison d'être, comme épreuve ou comme expiation. Sinon, si il n'y avait pas de raison, cette enfant une fois face a Dieu pourrais avec toute légitimité demander "pourquoi ma tu fais souffrir et pas lui ?"; et Dieu ne serrait pas Dieu, car il ne serait pas d'un infini Amour et Impartialité.
-Intro au débat, FAIT-
Bah partons de ce même raisonnement, moi en tant qu'humain, qui as pus lors de mes vie successive et future, vivre la pauvreté, la faim, le viol, la torture, le manque d'Amour etc ... bah je pourrais a juste titre dire dire "pourquoi n'ai-je pas vécus un système évolutif animal ? qui m'aurait épargner ces souffrance?"
-en tant que végan's je suis bien placé pour parler de la souffrance animal, les animaux souffres (malheureusement) c'est plus a prouvé, mais comparativement aux souffrance humaines, les souffrance morale, physique ect ...
Je suis d'accord avec ce que tu dis. Oui pour les souffrances physiques et certaines souffrances morales, il est bien évident pour moi aussi que les animaux les subissent et ressentent tout autant que nous autres humains.
Après certains sentiments dit purement humains, s'ils ne les ont pas connus sur notre Planète Terre, ils les auront pê acquis sur un autre monde ? Donc eux aussi passent à un moment donné par les mêmes épreuves que nous sans passer par la "case" vie humaine.
Vue la vasteté (désolée c'est pas français, mais j'aime bien inventer des mots lol! )et la multitude des plans et des mondes, pourquoi pas ?

D'ailleurs, je sors du sujet, mais bon, la réflexion amenant toujours de nouvelles questions, Very Happy nous mêmes sommes passés par la case "Humains" de la planète Terre, mais nous aurions pê pu évoluer tout aussi bien sur d'autres planètes du même degré matériel et spirituel que notre bonne "vieille planète bleue", il me semble qu'Allan Kardec en a parlé dans un de ses livres ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aela-spirite.webnode.fr/
Aela56

avatar

Messages : 189
Date d'inscription : 02/08/2016
Age : 34
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: des animaux...évolution parrallèle ou non ?   Mer 3 Aoû - 18:35

zut, j'ai pas mis les liens qui m'ont permis de réfléchir à la question, les voici :

http://www.le-forum-du-spiritisme.com/consulter/consulte_forum.php?Action=Lire&affiche=1&MotCle=&Periode=2015&Rubrik=Animaux&idquestion=22055#q0

http://www.le-forum-du-spiritisme.com/consulter/consulte_forum.php?Action=Lire&affiche=1&MotCle=&Periode=2015&Rubrik=Animaux&idquestion=21771#q9

http://www.le-forum-du-spiritisme.com/consulter/consulte_forum.php?Action=Lire&affiche=1&MotCle=&Periode=2016&Rubrik=Animaux&idquestion=22457#q0

par contre, je suis plus de l'avis de Jacques, bien que j'ai aussi ma propre interprétation comme je l'ai dit ci-dessus. Après, ce n'ai que mon idée, je me trompe peut-être complètement. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aela-spirite.webnode.fr/
Aude

avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 08/07/2016

MessageSujet: Re: des animaux...évolution parrallèle ou non ?   Jeu 4 Aoû - 21:03

Bonjour,
J'ai trouvé cette réponse dans un forum spirite qui répond en ligne :

http://le-forum-du-spiritisme.com/consulter/consulte_forum.php?Action=Lire&affiche=1&MotCle=&Periode=2016&Rubrik=Animaux&idquestion=22457#q0

Je viens d'ouvrir tes liens et je vois que c'est le même forum.  lol! lol! lol! lol!
C'est bien. flower

Ainsi, il est clairement défini que l'âme de l'humain est différente de l'âme de l'animal et qu'elle le restera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aela56

avatar

Messages : 189
Date d'inscription : 02/08/2016
Age : 34
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: des animaux...évolution parrallèle ou non ?   Jeu 4 Aoû - 22:50

Merci Aude, oui pour eux y'a 2 chemins, mais dans un cours du centre spirite Allan Kardec de Lyon (cours n°12) http://www.cslak.fr/initiation-cours-dispenses-au-centre Si j'ai bien compris, ils semblent dire que les animaux a force de réincarnations et d'évolution finissent par passer dans le "règne" des humains : "La loi de l’évolution permet à l’Esprit de passer d’un règne à l’autre. "

A mon sens personnel, je trouve cette théorie moins logique que l'autre des 2 chemins.

L'une ou l'autre disent que ça "aboutit" au même point, mais je suis toujours curieuse de savoir que qui est vraiment.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aela-spirite.webnode.fr/
Aude

avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 08/07/2016

MessageSujet: Re: des animaux...évolution parrallèle ou non ?   Ven 5 Aoû - 2:32

Colombe ou Jacques les personnes qui tiennent la permanence du forum du spiritisme ont écrit qu'il y a des choses que malheureusement les spirites ne savent toujours pas.

Peut-être que Groupe Spirite 22 pourrait poser la question lors d'une de ses séances ? Je n'ai rien vu à ce sujet dans les psychographies de son site.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aela56

avatar

Messages : 189
Date d'inscription : 02/08/2016
Age : 34
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: des animaux...évolution parrallèle ou non ?   Ven 5 Aoû - 10:47

Oui Aude, et c'est pas le genre de questions qui permet un progrès mais c'est juste une curiosité. Smile

j'ai relu hier soir les passages sur le sujet dans le Livre des Esprits d'Allan Kardec (à partir de la question 601)

ce que j'en retire comme interprétation : cela tend bien à corroborer l'hypothèse des 2 chemins et ce qu'en dit Jacques. De plus (toujours de ce que j'en comprends) nos animaux sur notre planète ne sont pas le "véhicule matériel" des futurs esprits humains, que nos esprits avant d'arriver là ou nous sommes n'étaient pas incarnés en fourmi, grenouille, chat ou que sais-je encore.

citation : - Cette période de l'humanité commence-t-elle sur notre terre ?
« La terre n'est pas le point de départ de la première incarnation humaine ; la période de
l'humanité commence, en général, dans des mondes encore plus inférieurs ; ceci cependant
n'est pas une règle absolue, et il pourrait arriver qu'un Esprit, dès son début humain, fût apte à
vivre sur la terre. Ce cas n'est pas fréquent, et serait plutôt une exception. »

601. Les animaux suivent-ils une loi progressive comme les hommes ?
« Oui, c'est pourquoi dans les mondes supérieurs où les hommes sont plus avancés, les
animaux le sont aussi, ayant des moyens de communication plus développés ; mais ils sont
toujours inférieurs et soumis à l'homme ; ils sont pour lui des serviteurs intelligents. »
Il n'y a rien là d'extraordinaire ; supposons nos animaux les plus intelligents, le chien, l'éléphant, le
cheval avec une conformation appropriée aux travaux manuels, que ne pourraient-ils pas faire sous la
direction de l'homme ?

Donc nos mouches, nos chiens etc... comme je le pensais seront à un moment donné de nouveaux animaux plus évolués dans un autre monde.

603. Dans les mondes supérieurs, les animaux connaissent-ils Dieu ?
« Non, l'homme est un dieu pour eux, comme jadis les Esprits ont été des dieux pour les
hommes. »

604. Les animaux, même perfectionnés dans les mondes supérieurs, étant toujours
inférieurs à l'homme, il en résulterait que Dieu aurait créé des êtres intellectuels
perpétuellement voués à l'infériorité, ce qui paraît en désaccord avec l'unité de vues et de
progrès que l'on remarque dans toutes ses oeuvres.

« Tout s'enchaîne dans la nature par des liens que vous ne pouvez encore saisir, et les
choses les plus disparates en apparence ont des points de contact que l'homme n'arrivera
jamais à comprendre dans son état actuel. Il peut les entrevoir par un effort de son
intelligence, mais ce n'est que lorsque cette intelligence aura acquis tout son développement et
sera affranchie des préjugés de l'orgueil et de l'ignorance qu'elle pourra voir clairement dans
l'oeuvre de Dieu ; jusque-là, ses idées bornées lui font voir les choses à un point de vue
mesquin et rétréci. Sachez bien que Dieu ne peut se contredire, et que tout, dans la nature,
s'harmonise par des lois générales qui ne s'écartent jamais de la sublime sagesse du
Créateur. »
- L'intelligence est ainsi une propriété commune, un point de contact, entre l'âme des bêtes
et celle de l'homme ?

« Oui, mais les animaux n'ont que l'intelligence de la vie matérielle ; chez l'homme,
l'intelligence donne la vie morale. »

607. Il a été dit que l'âme de l'homme, à son origine, est l'état de l'enfance à la vie
corporelle, que son intelligence éclôt à peine, et qu'elle s'essaye à la vie (190) ; où l'Esprit
accomplit-il cette première phase ?

« Dans une série d'existences qui précèdent la période que vous appelez l'humanité. »
- L'âme semblerait ainsi avoir été le principe intelligent des êtres inférieurs de la création ?
« N'avons-nous pas dit que tout s'enchaîne dans la nature et tend à l'unité ? C'est dans ces
êtres, que vous êtes loin de tous connaître, que le principe intelligent s'élabore, s'individualise
peu à peu, et s'essaye à la vie, comme nous l'avons dit. C'est en quelque sorte un travail
préparatoire comme celui de la germination, à la suite duquel le principe intelligent subit une
transformation et devient Esprit. C'est alors que commence pour lui la période de l'humanité,
et avec elle la conscience de son avenir, la distinction du bien et du mal et la responsabilité de
ses actes ; comme après la période de l'enfance vient celle de l'adolescence, puis la jeunesse et
enfin l'âge mûr. Il n'y a du reste rien, dans cette origine, qui doive humilier l'homme. Les
grands génies sont-ils humiliés pour avoir été d'informes foetus dans le sein de leur mère ? Si
quelque chose doit l'humilier, c'est son infériorité devant Dieu, et son impuissance à sonder la
profondeur de ses desseins et la sagesse des lois qui règlent l'harmonie de l'univers.
Reconnaissez la grandeur de Dieu à cette admirable harmonie qui fait que tout est solidaire
dans la nature. Croire que Dieu aurait pu faire quelque chose sans but et créer des êtres
intelligents sans avenir, serait blasphémer sa bonté qui s'étend sur toutes ses créatures. »

610. Les Esprits qui ont dit que l'homme est un être à part dans l'ordre de la création se
sont donc trompés ?

« Non, mais la question n'avait pas été développée, et il est d'ailleurs des choses qui ne
peuvent venir qu'en leur temps. L'homme est en effet un être à part, car il a des facultés qui le
distinguent de tous les autres et il a une autre destinée. L'espèce humaine est celle que Dieu a
choisie pour l'incarnation des êtres qui peuvent le connaître. »

Ca rejoindrait ce que j'ai supposé l'autre jour, les animaux dans l'équité de notre Créateur eux aussi finissent par le rejoindre, mais ils ne passeraient pas par la case "humain de la planète Terre".



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aela-spirite.webnode.fr/
chenoa

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 58

MessageSujet: Re: des animaux...évolution parrallèle ou non ?   Ven 5 Aoû - 13:05

Bonjour à tous,

Les animaux comme les végétaux recèlent en eux un principe spirituel en cours d'élaboration. Ce principe spirituel est voué comme tout à l'évolution mais n'est pas encore au stade de comprendre son état, ne possède pas ce qui nous différencie en tant qu'esprit, le libre arbitre, la compréhension de ce qui est bien et ce qui est mal. Pour les animaux ce principe spirituel agit principalement sur les lois de l'instinct alors que chez l'esprit humain il se spiritualise plus et est capable de résonner, de décider quel chemin prendre en toute conscience. Il choisi donc la voie qu'il désire selon son libre arbitre.

Bien que les règnes seront toujours différents puisqu'il y a des végétaux et animaux dans des mondes incarnés plus évolués que la terre et moins évolués et qu'il y  aura dans la création voulu par Dieu, toujours ces règnes différents, il n'est pas exclus que parmi eux le principe spirituel tend à avancer vers l'esprit qui habite l'être humanoïde qui est le dernier échelon dans lequel ce principe spirituel s'élabore au cours des multiples réincarnations.

Les règnes différents seront toujours présents même si cependant, le chemin évolutif abouti pour certains progressivement à devenir esprit incarnés en l'humain de quelque monde que ce soit.

Nous voyons ici même des animaux dits "supérieurs" qui par leur comportement approchent de la conscience humaine de par leurs sentiments, ce qui prouve que ce principe spirituel grandi de plus en plus et qu'il ne lui manque que peu de chose pour être qualifié d'esprit à part entière.

Par nos comportements envers ces animaux, nous les spiritualisons et les aidons grandement à leur avancée.
Voici une explication bien détaillée de ce cheminement du principe spirituel vers l'esprit:

Evolution du Principe Spirituel

"Le principe intelligent dans son évolution est passé par les différents règnes du vivant : du végétal à l’animal, à l’homme puis au-delà, il serait même passé par le minéral si l’on analyse les différents textes de la littérature spirite : « tout s’enchaine dans la nature, depuis l’atome primitif jusqu’à l’archange » (Allan Kardec, LE : 540), « l’âme dort dans la pierre, rêve dans le végétal, s’agite dans l’animal et se réveille dans l’homme » (Léon Denis, Le problème de l’être et la destinée, chapitre IX), « la chrysalide de conscience, qui réside dans le cristal, en roulant dans la rivière, se trouve dans un processus de libération » (André Luiz, Dans le Monde Majeur, chapitre III), « la monade qui traversa pour son adaptation les cristallisations atomiques et les minéraux, les virus et le protoplasme (Andre Luiz, Evolution dans Deux Mondes, chapitre III).

De son côté Gabriel Delanne fait apparaître clairement que l’évolution du principe intelligent commence dans le règne organique (L’évolution animique).
Emmanuel considère aussi un premier pas dans le protoplasme : « le protoplasme fut l’embryon de toutes les organisations du globe terrestre (Emmanuel, Le Chemin de Lumière, chapitre II).

Toutefois, si l’on se réfère à Allan Kardec : « la matière inerte, qui constitue le règne minéral, n’a en elle qu’une force mécanique ; les plantes, composées de matière inerte, sont douées de vitalité ; les animaux, composés de matière inerte, doués de vitalité, ont une sorte d’intelligence instinctive, limitée, avec la conscience de leur existence et de leur individualité ; l’homme ayant tout ce qu’il y a dans les plantes et dans le animaux, domine toutes les autres classes par un intelligence spéciale, indéfinie, qui lui donne la conscience de son avenir, la perception des choses extra-matérielles et la connaissance de Dieu (Allan Kardec, LE : 585).
L’évolution du « principe intelligent » ou principe spirituel » commence donc dans le monde cellulaire du végétal à l’animal et non pas dans le monde minéral qui n’a en lui que la force mécanique.

C’est par une évolution ininterrompue, depuis les formes de vie les plus rudimentaires, jusqu’à la condition humaine que le principe intelligent a conquit, lentement son individualité.
Tout être vivant possède une parcelle d’intelligence rudimentaire qui augmente et se spécialise tout au long de l’évolution dans ces êtres jusqu’à l’humanité ([13] Introduction et Chap. I et [15] page 32).

Si l’on considère l’échèle de l’évolution, entre le règne végétal et le règne animal, nous allons rencontrer les zoophytes (animaux-plantes), suivis par les innombrables variétés de polypes, aux corps gélatineux, sans organes bien distincts, mais qui diffèrent des plantes par la locomotion, puis viennent dans l’ordre du développement des organes, de l’activité vitale et de l’instinct : …….. les animaux charnus sans os (limaces, poulpes) ; les animaux dont la peau est revêtue d’une carapace comme les écrevisses ; …., les insectes, avec un instinct industrieux (fourmis). Vient ensuite l’ordre des vertébrés, animaux à charpente osseuse (poissons, reptiles, oiseaux mammifères), dont l’organisations et plus complexe (G : X-24).

Selon l’Esprit Emmanuel, les premiers êtres rudimentaires n’ont révélé qu’un sens : le toucher, qui fut à l’origine de tous les autres sens (l’odorat, le gout, l’ouïe, la vue) en se perfectionnant dans les organismes supérieurs ([12] et [15] page 81).

Selon l’Esprit André Luiz, le principe spirituel, depuis le moment obscur de sa création, a toujours avancé. Il passa de la simple impulsion (déplacement), à l’irritabilité (réaction au milieu), de l’irritabilité à la sensation (reconnaissance du milieu), de la sensation à l’instinct (action inconsciente) pour aboutir à la raison ([10] chap. IV et [15] page 95).
La monade originelle, descendu du plan spirituel au plan physique, traversa les rudesses de l’adaptation et de la sélection naturelle, assimilant les multiples valeurs de l’organisation, de la reproduction, de la mémoire, de l’instinct, de la sensibilité, de la perception et de sa propre préservation, pénétrant ainsi, par les voies de l’intelligence plus complète et laborieusement acquise, dans les régions de la raison ([10] chap. IV et [15] page 95).
Des êtres monocellulaires, dans l’océan primordial, aux premiers vertébrés, avec les premières ébauches de squelette ([10] chap. IV et [15] page 94), en avançant dans les être pluricellulaires, pendant des millénaires, ils développèrent le système vasculaire et le système nerveux. Dans cette lente ascension de l’évolution, ils purent acquérir les rudiments des premières réactions psychologiques supérieures, incorporant les conquêtes de l’instinct et de l’intelligence ([10] chap. IV et [15] page 95).

La transition entre le règne animal et humain, n’est pas immédiate : du moment que le principe intelligent atteint le degré nécessaire pour être Esprit et entrer dans la période de l’humanité, il n’a plus de rapport avec son état primitif, et ce n’est pas plus l’âme des bêtes (LE : 611). …C’est en quelque sorte un travail préparatoire, …, à la suite duquel le principe intelligent subit une transformation et devient Esprit (LE : 607)."

APPARITION DE L’HUMANITÉ - PREMIÈRE INCARNATION DE L’ESPRIT

"Les Esprits, en réponses aux questions d’Allan Kardec nous laisse entendre qu’avant l’humanité l’esprit est passé parmi les autres règnes inférieurs et même par des êtres que nous ne connaissons pas (le chaînon manquant) qui ont pu être créés dans d’autres mondes.
607. Il a été dit que l'âme de l'homme, à son origine, est l'état de l'enfance à la vie corporelle, que son intelligence éclôt à peine, et qu'elle s'essaye à la vie (190) ; où l'Esprit accomplit-il cette première    phase ?
« Dans une série d'existences qui précèdent la période que vous appelez l'humanité. »
- L'âme semblerait ainsi avoir été le principe intelligent des êtres inférieurs de la création ?
« N'avons-nous pas dit que tout s'enchaîne dans la nature et tend à l'unité ? C'est dans ces êtres, que vous êtes loin de tous connaître, que le principe intelligent s'élabore, s'individualise peu à peu, et s'essaye à la vie, comme nous l'avons dit. C'est en quelque sorte un travail préparatoire comme celui de la germination, à la suite duquel le principe intelligent subit une transformation et devient Esprit. C'est alors que commence pour lui la période de l'humanité, et avec elle la conscience de son avenir, la distinction du bien et du mal et la responsabilité de ses actes ; comme après la période de l'enfance vient celle de l'adolescence, puis la jeunesse et enfin l'âge mûr. Il n'y a du reste rien, dans cette origine, qui doive humilier l'homme. Les grands génies sont-ils humiliés pour avoir été d'informes foetus dans le sein de leur mère ? Si quelque chose doit l'humilier, c'est son infériorité devant Dieu, et son impuissance à sonder la profondeur de ses desseins et la sagesse des lois qui règlent l'harmonie de l'univers. Reconnaissez la grandeur de Dieu à cette admirable harmonie qui fait que tout est solidaire dans la nature. Croire que Dieu aurait pu faire quelque chose sans but et créer des êtres intelligents sans avenir, serait blasphémer sa bonté qui s'étend sur toutes ses créatures. »
- Cette période de l'humanité commence-t-elle sur notre terre ?
« La terre n'est pas le point de départ de la première incarnation humaine ; la période de l'humanité commence, en général, dans des mondes encore plus inférieurs ; ceci cependant n'est pas une règle absolue, et il pourrait arriver qu'un Esprit, dès son début humain, fût apte à vivre sur la terre. Ce cas n'est pas fréquent, et serait plutôt une exception. » (LE : 607).

L’humanité commence lorsque les premiers germes du libre arbitre et du sens moral se manifestent et qu’il découvre la conscience de son avenir et de ses actes.
29.- Lorsque la terre s'est trouvée dans des conditions climatiques propres à l'existence de l'espèce humaine, des Esprits humains s'y sont incarnés. D'où venaient-ils ? Que ces Esprits aient été créés à ce moment-là ; qu'ils soient venus tout formés de la terre, de l'espace ou d'autres mondes, leur présence depuis un temps limité est un fait, puisque avant eux il n'y avait que des animaux ; ils se sont revêtus de corps appropriés à leurs besoins spéciaux, à leurs aptitudes, et qui, physiologiquement, appartiennent à l'animalité ; sous leur influence, et par l'exercice de leurs facultés, ces corps se sont modifiés et perfectionnés : voilà ce qui résulte de l'observation. Laissons donc de côté la question d'origine, encore insoluble pour le moment ; prenons l'Esprit, non à son point de départ, mais à celui où, les premiers germes du libre arbitre et du sens moral se manifestant en lui, nous le voyons jouer son rôle humanitaire, sans nous inquiéter du milieu où il a passé sa période d'enfance, ou si l'on veut d'incubation. Malgré l'analogie de son enveloppe avec celle des animaux, aux facultés intellectuelles et morales qui le caractérisent, nous saurons le distinguer de ces derniers, comme sous le même vêtement de bure nous distinguons le rustre de l'homme policé. (G : XI.29).

L’humanité a commencé dans la diversité, chaque Esprit apportant avec lui son caractère et ses aptitudes :
30.- Bien que les premiers qui sont venus dussent être peu avancés, en raison même de ce qu'ils devaient s'incarner dans des corps très imparfaits, il devait y avoir entre eux des différences sensibles dans les caractères et les aptitudes. Les Esprits similaires se sont naturellement groupés par analogie et sympathie. La terre s'est ainsi trouvée peuplée de différentes catégories d'Esprits, plus ou moins aptes ou rebelles au progrès. Les corps recevant l'empreinte du caractère de l'Esprit, et ces corps se procréant selon leur type respectif, il en est résulté différentes races, au physique comme au moral (n° 11). Les Esprits similaires, continuant à s'incarner de préférence parmi leurs semblables, ont perpétué le caractère distinctif physique et moral des races et des peuples, qui ne se perd qu'à la longue par leur fusion et le progrès des Esprits (Revue spirite, juillet 1860, page 198 : Phrénologie et physiognomonie). (G : XI.30).
31.- On peut comparer les Esprits qui sont venus peupler la terre à ces troupes d'émigrants, d'origines diverses, qui vont s'établir sur une terre vierge. Ils y trouvent le bois et la pierre pour faire leurs habitations, et chacun donne à la sienne un cachet différent, selon le degré de son savoir et son génie particulier. Ils s'y groupent par analogie d'origines et de goûts ; ces groupes finissent par former des tribus, puis des peuples, ayant chacun ses mœurs et son caractère propres. (G : XI.31).

Avant de s’incarner, ces esprits ont été préparés, leur périsprit a été adapté pour incarner dans les corps existants sur terre :
« C'est en quelque sorte un travail préparatoire comme celui de la germination, à la suite duquel le principe intelligent subit une transformation et devient Esprit. » (LE : 607)"

Source: http://centre-andreluiz.fr/Dieu_et_creation-12.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aela56

avatar

Messages : 189
Date d'inscription : 02/08/2016
Age : 34
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: des animaux...évolution parrallèle ou non ?   Ven 5 Aoû - 20:48

merci Chenoa, c'est très intéressant et répond à ma question Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aela-spirite.webnode.fr/
Aude

avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 08/07/2016

MessageSujet: Re: des animaux...évolution parrallèle ou non ?   Sam 6 Aoû - 0:39

Moi, au contraire je me suis embrouillée : en définitive les âmes des animaux deviennent des âmes des humains par l'évolution ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aela56

avatar

Messages : 189
Date d'inscription : 02/08/2016
Age : 34
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: des animaux...évolution parrallèle ou non ?   Sam 6 Aoû - 9:37

pour ma part, ce que j'en comprends de tout ça finalement : l’âme passe par l'animal, puis par autre chose (sorte de "préhumanité" dans 1 ou d'autres mondes), puis par l'homme....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aela-spirite.webnode.fr/
choub

avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 16/09/2014

MessageSujet: Re: des animaux...évolution parrallèle ou non ?   Sam 6 Aoû - 10:21

Les animaux et nous

Le cercle Allan Kardec vous propose un regard attendrissant sur les animaux, règne qui nous a précédé dans la création. A tous et a celles et ceux qui partent en vacances et qui abandonnent chats, chiens et d'autres animaux devenant trop encombrants à leur égoïste bien être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aude

avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 08/07/2016

MessageSujet: Re: des animaux...évolution parrallèle ou non ?   Sam 6 Aoû - 19:16

Merci Aela. Le médium Joël URY dit dans une des deux vidéos qu'effectivement l'âme de l'animal va devenir une âme humaine :

http://elevation.over-blog.net/article-joel-ury-121245538.html


Merci choub, je vais regarder la vidéo.

Bonne soirée à tous. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aela56

avatar

Messages : 189
Date d'inscription : 02/08/2016
Age : 34
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: des animaux...évolution parrallèle ou non ?   Dim 7 Aoû - 9:29

Merci pour les liens. <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aela-spirite.webnode.fr/
a2zeiss
Admin
avatar

Messages : 947
Date d'inscription : 15/09/2014
Age : 33
Localisation : Entre deux mondes

MessageSujet: Re: des animaux...évolution parrallèle ou non ?   Dim 7 Aoû - 11:42

Dans le livre "Le Consolateur" psychographié par Chico Xavier, de l'Esprit Emmanuel, Emmanuel explique, que l'animal deviendra Hominal, et que l'Hominal deviendra Angélique. Wink

PS: Livre à lire si vous ne l'avez jamais lu, c'est en question réponse, comme "le livre des Esprits" Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://divulgation-spirite.forumactif.org
Aude

avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 08/07/2016

MessageSujet: Re: des animaux...évolution parrallèle ou non ?   Dim 7 Aoû - 17:53

Merci a2. C'est intéressant. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aela56

avatar

Messages : 189
Date d'inscription : 02/08/2016
Age : 34
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: des animaux...évolution parrallèle ou non ?   Dim 7 Aoû - 22:07

merci beaucoup A2zeiss !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aela-spirite.webnode.fr/
chenoa

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 58

MessageSujet: Re: des animaux...évolution parrallèle ou non ?   Lun 8 Aoû - 22:33

Ce qu'il faut comprendre ce n'est pas que l'animal deviendra un humain mais que le principe spirituel qui habite l'animal deviendra un esprit habitant l'humain, comme notre esprit deviendra un pur esprit lorsqu'il aura atteint tous les degrés de la perfection. Il ne sera alors plus nécessaire que l'esprit soit soumis au processus des réincarnations successives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aude

avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 08/07/2016

MessageSujet: Re: des animaux...évolution parrallèle ou non ?   Mar 9 Aoû - 0:42

Oui, Chenoa, on parlait de l'âme. Very Happy

Quelque part cela me paraît une réalité car certains animaux sont très très intelligents et ont même une sensibilité. Il faut avoir des animaux pour s'en convaincre.

Je vais donner un exemple : nous avions recueilli mon mari et moi il y a quelques années un chat errant en très mauvais état. Et un jour il nous a ramené une petite minette dans un très triste état. Il l'a accompagnée jusqu'à son assiette pour qu'elle mange. C'est dire l'intelligence et la compassion des animaux. J'ai d'autres exemples, mais bon ce n'est pas le forum pour cela.  sunny sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aela56

avatar

Messages : 189
Date d'inscription : 02/08/2016
Age : 34
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: des animaux...évolution parrallèle ou non ?   Mar 9 Aoû - 15:17

En effet chenoa, je l'avais compris dans ce sens là, j'ai résumé grossièrement. Merci de la précision.

En effet les animaux ont la capacité de compassion pour leurs semblables et même parfois pour d'autres espèces que la leur. Même aussi de la part d'animaux dont on soupçonnerait pas ou peu que cela soit possible comme les poissons. J'ai eu 2 beaux exemples d'entre aide parmi des poissons que j'ai eu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aela-spirite.webnode.fr/
Aude

avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 08/07/2016

MessageSujet: Re: des animaux...évolution parrallèle ou non ?   Mar 9 Aoû - 19:21

Si on prend le temps de se connaître tous, humains et animaux divers, on découvre plein de choses et le respect vient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: des animaux...évolution parrallèle ou non ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
des animaux...évolution parrallèle ou non ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Divulgation Spirite (Spiritisme) :: Expériences de Médiumnité :: Vos Questions-
Sauter vers: