Forum sur la divulgation de la philosophie spirite ou Spiritisme la médiumnité, la vie après la mort, la réincarnation, l'évolution spirituelle, Les Esprits et Dieu et ses lois Divines.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -40%
-40% sur le polo Lacoste uni slim fit
Voir le deal
66 €

 

 Ce que je peux, ou ce que je veux ?

Aller en bas 
AuteurMessage
jean-pierre Abel



Messages : 583
Date d'inscription : 04/05/2018
Age : 79
Localisation : regioh Lilloise

Ce que je peux, ou ce que je veux ? Empty
MessageSujet: Ce que je peux, ou ce que je veux ?   Ce que je peux, ou ce que je veux ? Icon_minitimeSam 9 Jan - 11:03

Bonjour tout le monde,
Je vous propose la lecture la lecture de l’article : Ce que je peux, ou ce que je veux ?, proposé, par doctrinespiritenimes.over-blog.com, le 8 Janvier 2021, Rédigé par Un spirite dans #Allan Kardec, #Centre Spirite, #Croyance, #Doctrine Spirite, #Médiumnité, #Philosophie Spirite, #Réincarnation, #Science, #Spiritisme
Bonne Lecture
Dans une réunion médiumnique, au tout début de ma participation à la direction du Centre Spirite Amour et Charité, dans les années 1950 au siècle passé, le président de l’Institution a demandé l’aide des guides spirituels pour résoudre des problèmes dans la continuation des travaux philanthropiques et doctrinaux qu’elle réalisait.
À ma grande surprise, le guide qui s’est manifesté a dit :
- Le grand problème est que vous faites ce que vous voulez ; et non ce que vous pouvez. Si vous le faisiez, vous réaliseriez des prodiges dans vos activités, surmontant toutes les difficultés.
C’est une des leçons les plus incisives et importantes que j’ai reçues de la spiritualité.
Peu sont ceux qui y échappent, car les personnes investissent peu dans l’acquisition des richesses que « les mites et la rouille ne dévorent pas, où les voleurs ne percent pas les murs pour voler », comme nous l’enseignait Jésus (Mathieu, 6 :19).
Elles sont représentées en bonne partie par les valeurs spirituelles que nous acquérons lorsque nous nous disposons à servir, en participant à des initiatives qui visent au bien du prochain.
Je vois des volontaires dans le Groupe Spirite qui réalisent une activité donnée pendant 2 heures par semaine, ce qui ne représente que 1,19% des 168 heures que comporte un cycle de sept jours.
Ils allèguent le manque de temps, sans considérer que le temps est une question de préférence.
À propos, selon une enquête de l’Ibope, les brésiliens regardent la télévision pendant cinq heures et demie, en moyenne, par jour, ce qui représente 22,91% de la semaine.
Vous savez, ami lecteur, que notre télévision n’est pas une des plus édifiantes, principalement les feuilletons qui occupent une bonne partie de cette audience, et exaltent l’adultère, la promiscuité du sexe, la malhonnêteté, le mensonge, la dissolution des coutumes, transformés en modèle de comportement par les imprudents. Cela sans parler des programmes du type télé réalité, d’une indigence intellectuelle et morale effrayante.
Combien de temps perdu, mal employé, compromettant, non seulement pour ceux qui réalisent ces programmes, mais aussi pour les téléspectateurs qui subissent des stimulations peu édifiantes qui les inspirent négativement !
Aujourd’hui, plus que hier, l’observation suivante de Jésus exprime la réalité : « La moisson est grande, mais il y a peu d'ouvriers ». (Mathieu, 9/37)
La moisson a la taille du monde, avec beaucoup de travail en faveur des souffrants en tout genre, mais peu sont ceux qui se disposent à retrousser leurs manches, à se livrer au travail.
Et ceux qui le font se limitent souvent aux misérables 1,19%. Ils font ce qu’ils veulent, en omettant de faire beaucoup de ce qu’ils peuvent.
Nous imaginons généralement que les régions du seuil, le purgatoire décrit par André Luiz, sont habités par des Esprits qui ont pratiqué le mal sur la Terre, qui se sont compromis dans le crime, dans la malhonnêteté, dans le vice…
Cependant, il suffit d’observer avec attention, principalement dans les témoignages d’Esprits qui se manifestent dans les réunions médiumniques, que la population des souffrants du Seuil est formée, en grande partie, des indifférents, qui n’ont pas trouvé le temps ni la disposition pour s’engager dans le Bien, pour se lier à des œuvres philanthropiques.
Ceux du 1,19% s’y trouvent également, avec si peu de combustible acquis dans le labeur du bien, qui n’a pas été suffisant pour alimenter la bougie vacillante qui leur aurait permis de trouver le chemin de sortie dans la pénombre du seuil.
C’est de cela que nous parle André Luiz lorsqu’il avertit, dans le livre Nosso Lar, psychographie de Chico Xavier :
Oh ! amis de la Terre ! combien d’entre vous pourraient éviter le chemin d’amertume avec la préparation des champs intérieurs du cœur ? Allumez votre lumière avant de traverser la grande ombre. Cherchez la vérité avant que la vérité ne vous surprenne. Suez maintenant pour ne pas pleurer après.
Il convient donc d’évaluer périodiquement l’utilisation de notre temps, en nous demandant, suivant la remarque du guide spirituel : Dans l’investissement en faveur du trésor que les mites et la rouille ne dévorent pas, où les voleurs ne percent pas les murs pour voler, est-ce que je fais ce que je peux ou seulement ce que je veux ?
Par Richard Simonetti, Reformador, février 2013.
Partager cet article
Revenir en haut Aller en bas
 
Ce que je peux, ou ce que je veux ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Divulgation Spirite (Spiritisme) :: Expériences de Médiumnité :: Psychographie-
Sauter vers: