Forum sur la divulgation de la philosophie spirite ou Spiritisme la médiumnité, la vie après la mort, la réincarnation, l'évolution spirituelle, Les Esprits et Dieu et ses lois Divines.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-30%
Le deal à ne pas rater :
Baskets Nike Air Max Genome
119 € 170 €
Voir le deal

 

 COMMUNICATIONS DES ESPRITS OBTENUES PAR Mme. W. KRELL

Aller en bas 
AuteurMessage
jean-pierre Abel




Messages : 1115
Date d'inscription : 04/05/2018
Age : 79
Localisation : regioh Lilloise

COMMUNICATIONS DES ESPRITS OBTENUES PAR Mme. W. KRELL  Empty
MessageSujet: COMMUNICATIONS DES ESPRITS OBTENUES PAR Mme. W. KRELL    COMMUNICATIONS DES ESPRITS OBTENUES PAR Mme. W. KRELL  Icon_minitimeMar 5 Oct - 16:26

Je vous propose la lecture du message suivant COMMUNICATIONS DES ESPRITS OBTENUES PAR Mme. W. KRELL : proposé par doctrinespiritenimes.over-blog.com, le , 5 Octobre 2021 Rédigé par Un spirite Publié dans #Allan Kardec, #Centre Spirite, #Croyance, #Doctrine Spirite, #Médiumnité, #Philosophie Spirite, #Réincarnation, #Science, #Spiritisme
(PS) Les publications que je fais se trouvent également sur le forum https://divulgation-spirite.forumactif.org/ pour la simple raison qu’ils sont disponibles plus facilement et plus longtemps, et peuvent bien sûr être partagé, le but étant d’atteindre le plus grand nombre d’intéressés possible. Si il y a un problème qui m’échappe faites le savoir, d’avance merci.
SCIENCE ET MORALE DE LA PHILOSOPHIE SPIRITE
PEINES ET JOIES DE LA VIE
1er JANVIER 1873
Mes amis, vous avez la foi, vous êtes bien heureux ; vous avez l’intelligence qui vous éclaire la route et l’idéal qui vous l’embellit !
Dans le cours de la vie, il y a des jours gais et des jours tristes !
Les beaux jours du printemps avec ses fleurs et son ciel bleu ! Les jours d’été avec l’accablante chaleur, mais les beaux champs dorés, les villages en fête, les chansons des moissonneurs !
Les journées d’automne, les riches vendanges, ces journées tantôt tièdes, tantôt fraîches !
Les journées d’hiver auprès d’un bon feu, avec la main d’un ami dans la sienne, avec un bon livre, quelquefois le meilleur des amis !
Mais à côté de ces belles journées et dans toutes les saisons, il y a les jours brumeux et sombres, la triste pluie, la boue.
Je compare votre existence spirituelle aux différentes saisons et j’admets que vous êtes en été ! Votre été vous le voyez triste, mais je me permets de n’avoir pas le même avis. II y a bien quelque brume par-ci, par-là, qui couvre certains jours mais ne voyez-vous pas les voitures se charger et les greniers se remplir ?...
Du reste je vous l’ai dit, tout d’abord, vous avez la foi, et si de temps à autre quelques nuages vous cachent le soleil, vous savez avec certitude qu’ils se dissiperont ! Courage donc, pas de défaillances et jamais de faiblesses ! A côté d’une journée de pluie se trouve un beau et gai rayon !
A. Dumas
L’HARMONIE DES MONDES SUPÉRIEURS
FÉVRIER 1873
L’harmonie des sons, l’harmonie des couleurs, l’harmonie des sensations, toutes ces harmonies réunies, ne sont-elles pas le prélude de la sublime harmonie des pensées qui les renferme toutes ?... Cette jouissance extrême est le partage des habitants des mondes supérieurs et elle est l’acheminement qui conduit à cette harmonie créatrice, à cette sublimité que nous ne pouvons concevoir encore et que dans notre pauvreté d’expressions, nous nommons l’harmonie divine.
Avec une telle perspective qu’importent la longueur et la fatigue du chemin ?... Qu’est-ce que le temps, qu’est-ce que les années quand on a pour soi l’éternité ?...
Prisonniers sur la terre, vous devez aspirer sans cesse au moment de votre délivrance, et nous venons encore exciter ce désir en vous parlant des splendeurs, des joies de la patrie ! En élevant ainsi vos pensées, nous augmentons vos forces et nous développons votre dévouement. De ce dévouement sortira le travail dont profiteront les intelligences futures et à la suite duquel s’accomplira l’affranchissement des peuples !
Une heure solennelle s’approche, c’est celle de la fraternité. Cette heure sonnera-t-elle au milieu du calme résultant de la grandeur et de la majesté des idées ?... Ne sonnera-t-elle pas au contraire au bruit de l’écroulement, du renversement et de la tempête ?... Dieu seul sait cela, mais que nous importe pourvu que le progrès la suive, pourvu que l’humanité sorte de sa léthargie, secoue l’ignorance qui la tient, captive et s’élève par sa moralité et son intelligence vers les régions supérieures ?... Qu’importent les crises, si les crises doivent la sauver ?
Pour adoucir les secousses, pour que les crises soient moins douloureuses, tâchez spirites, de faire beaucoup d’adeptes, enrôlez sous votre drapeau un grand nombre de travailleurs. Ces hommes dévoués à la pratique de la charité apporteront dans leur milieu, le calme, les notions de justice et d’amour fraternel, qu’ils auront puisé dans les doctrines que vous cherchez à répandre sur la terre.
Leur influence se fera sentir, et plus ils seront nombreux, moins les chocs seront terribles.
Silvio Pellico.
ALLÉGORIE
MARS 1873
J’ai fait pour venir à vous ce soir, ma plus grande toilette fluidique. J’arrive à vous, mes sœurs, mes frères, toute chargée de bonheur spirituel qui retombe sur vous comme une rosée !
Je vous porte mes félicitations, car je vois que vous savez chercher la paix où elle se trouve, que vous êtes assez sages pour puiser vos joies à la source infinie ! Soyez donc heureux, vous qui avez entrouvert la prison afin d’apercevoir le ciel bleu et les rayons dorés !
Vous avez secoué le manteau de glace et le froid égoïsme s’est fondu aux doux sentiments fraternels qui s’épanouissent dans vos coeurs. Aussi, vous avez le printemps perpétuel ; descendez la vie sur ce fleuve caressant et calme, voguez à pleines voiles, car la brise qui vous pousse, s’appelle : Progrès ! Voguez, les rives sont fleuries, le fleuve s’appelle : Dévouement, le port se nomme : Amour universel, et le soleil qui vous éclaire... Dieu !
Delphine de Girardin.
CONFIANCE ET PERSEVERANCE
AVRIL 1873
Cette terre que vous maudissez, ô mes frères est pourtant le champ fécond qui par vos travaux, vos sueurs, doit devenir la terre promise, le paradis terrestre ! Terre autrefois inculte, aujourd’hui encore un peu rebelle et ingrate, mais terre d’avenir, champ plein de promesses, monde d’espérance et de progrès, car la pensée, dont la présence était à peine sensible il y a quelques siècles, commence à faire sentir sa supériorité et sa royauté.
Terre d’avenir, puisque la vérité y a planté son drapeau, puisque la rayonnante étoile qu’on appelle savoir a déchiré le voile, et montre à tous ceux qui veulent lever les yeux vers elle, la vraie vie, la vie future, le progrès, la perfection, Dieu !
Champ plein de promesses ! Le doux germe du fruit d’amour jeté par le Christ, commence à se fortifier dans sa racine et à montrer sa tige encore frêle et délicate. Déjà et partout s’élève un cri, une harmonie, un cantique : Fraternité ! Union ! Solidarité !... C’est encore un souffle, un écho lointain, une brise embaumée dont on perçoit à peine les premiers baisers, mais cet écho deviendra une voix, voix puissante et dominatrice, cette brise deviendra l’air vivifiant et pur qui régénérera et rajeunira la terre !
Monde d’espérance ! Ne voyez-vous pas de tous côtés la liberté envahir les barrières de l’absolutisme, la science chasser loin devant elle l’ignorance à l’oeil morne et inquiet ?... Ne voyez-vous pas la libre-pensée radieuse se faire place au jour, au soleil ; se faire bien grande, s’établir avec calme afin de remplacer l’intolérance sanglante et injuste ?... Ne voyez-vous pas le génie s’élever malgré tout et devenir le roi, le seul souverain de l’avenir ?... N’entendez-vous pas s’accomplir autour de vous ce travail lent mais sûr du progrès sous toutes les faces ?... Ne sentez-vous pas arriver l’époque nouvelle, le jour de la science libre, de la conscience libre, de la libre fraternité ?
Ah ! Ne cherchez pas en arrière, mais voyez l’avenir auquel vous, spirites, préparez aussi les voies. Ne désespérez jamais, et ne pronostiquez rien en jugeant tout sur votre époque qui est un moment de crise et de transition. Confiance, persévérance, dévouement sans bornes à la cause humaine, voilà ce que nous ne cesserons de vous répéter, car c’est pour vous la vie, plus que la vie, le bonheur !
Egmont.
Partager cet article

Revenir en haut Aller en bas
 
COMMUNICATIONS DES ESPRITS OBTENUES PAR Mme. W. KRELL
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Divulgation Spirite (Spiritisme) :: Bienvenue sur le forum :: Textes & Prières Spirites-
Sauter vers: