Forum sur la divulgation de la philosophie spirite ou Spiritisme la médiumnité, la vie après la mort, la réincarnation, l'évolution spirituelle, Les Esprits et Dieu et ses lois Divines.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -8%
100€ sur PC Portable Gamer – LENOVO Legion ...
Voir le deal
1099 €

 

 COMMUNICATIONS DES ESPRITS OBTENUES PAR Mme. W. KRELL

Aller en bas 
AuteurMessage
jean-pierre Abel




Messages : 1115
Date d'inscription : 04/05/2018
Age : 79
Localisation : regioh Lilloise

COMMUNICATIONS DES ESPRITS OBTENUES PAR Mme. W. KRELL Empty
MessageSujet: COMMUNICATIONS DES ESPRITS OBTENUES PAR Mme. W. KRELL   COMMUNICATIONS DES ESPRITS OBTENUES PAR Mme. W. KRELL Icon_minitimeVen 8 Oct - 9:59

Je vous propose la lecture du message suivant : COMMUNICATIONS DES ESPRITS OBTENUES PAR Mme. W. KRELL proposé par doctrinespiritenimes.over-blog.com, le ,8 Octobre 2021 Rédigé par Un spirite Publié dans #Allan Kardec, #Centre Spirite, #Croyance, #Doctrine Spirite, #Médiumnité, #Philosophie Spirite, #Réincarnation, #Science, #Spiritisme
(PS) Les publications que je fais se trouvent également sur le forum https://divulgation-spirite.forumactif.org/ pour la simple raison qu’ils sont disponibles plus facilement et plus longtemps, et peuvent bien sûr être partagé, le but étant d’atteindre le plus grand nombre d’intéressés possible. Si il y a un problème qui m’échappe faites le savoir, d’avance merci.
SCIENCE ET MORALE DE LA PHILOSOPHIE SPIRITE COMMUNICATIONS DES ESPRITS OBTENUES PAR Mme. W. KRELL
ROLE DE LA VOLONTE
Qu’arrive-t-il lorsque la vapeur est insuffisante ? La machine ne marche pas. — Lorsque la vapeur est mal dirigée ?... La machine marche mal. — Lorsque la vapeur est trop comprimée ?... La chaudière éclate et la machine désorganisée cause de graves désordres.
Votre monde est une machine où l’on ne sait pas encore se servir de la vapeur, et celui où je vous ai conduit en pensée est une machine dirigée par des ingénieurs de première classe.
La réunion, la concentration de toute cette puissance de volonté dirigée vers le bien a attiré dans le monde que nous contemplons une partie supérieure de fluides spirituels très purs, aussi l’air qu’on y respire est en quelque sorte saturé de cette quintessence de fluides moraux qui sont le milieu des Esprits avancés.
Ici plus de grands et de petits, plus de maîtres et plus d’esclaves soumis à leurs caprices, plus de riches vivant aux dépens des plus pauvres. Le gouvernement libre et fort dans toute sa splendeur, dirige par la justice, soutenu par la confraternité de pensées, par la supériorité d’intelligence et de moralité de la plupart des esprits qui l’habitent.
Ici l’esprit incarné dans une position qui semble inférieure, accepte volontiers cette position momentanée, heureux de contribuer par tous les moyens au développement de la science et du progrès, il sait que son travail qui fait vivre le penseur n’est qu’un échange, et que ce dernier n’apprend que pour instruire le travailleur. Le travailleur de ce monde est le corps mis au service de l’esprit, aussi tout s’enchaîne et se coordonne avec une admirable harmonie et de là sort le vrai et saint travail intellectuel, le grand progrès moral et la future liberté des mondes ?
De là vous arrivent ces chaudes effluves sous formes de grandes pensées, timides rayons qui essaient de se faire jour par la voix de quelques Esprits inspirés ! De là vous arrivent, croyez-le bien, ces sublimes maximes qui se résument en celle-ci: « aimez-vous les uns les autres ! »
Oui, aimez-vous, unissez-vous, là est votre force, votre puissance, là se trouve votre avenir ! Aimez-vous si vous voulez trouver le secret du magnétisme, de la puissance des fluides, de la direction de la volonté ! Aimez-vous, car sans cela il est impossible de vous donner à conduire une force qui peut tuer. Aimez-vous, soyez frères, faites à la cause unique le sacrifice de votre personnalité, car ce degré monté dans l’échelle morale vous donnera la faculté d’attirer à vous les fluides dirigeants. Dans les sphères dont je vous parle on n’a pas d’autre moyen d’action, avec la réelle fraternité on accomplit tout !
Soyez courageux et commencez la tâche, spirites, mes frères, prêchez de parole et d’exemple, soyez les initiateurs au règne calme et puissant de la Volonté ; elle amènera après elle sa grande sœur Liberté et son brillant cortège de science et de vertus morales !

LA VIE DANS LES MONDES SUPÉRIEURS
FÉVRIER 74
Puisque les promenades que je vous fais faire ne vous déplaisent pas, retournons jeter un nouveau coup d’œil sur la terre promise.
Les esprits qui ont le bonheur d’y être incarnés y arrivant avec un acquit considérable, ne perdent plus une ou plusieurs existences à la recherche d’une vérité, d’une science ou à l’acquisition d’une vertu. Ainsi que vous distinguez la chaleur du soleil de celle d’un foyer, ils distinguent sans hésitation ce qui est le juste, le vrai de ce qui parait l’être, sans avoir à passer comme les pauvres terriens par des années de recherches difficiles, d’études arides, de doutes pénibles, ils ont en eux le degré suffisant de lumière qui les empêche de s’égarer, chacune de leurs existences, puisqu’ils n’ont plus rien à réparer, est un pas certain qu’ils font dans la grande voie du progrès. Savants dès leur naissance, leur travail est une découverte perpétuelle, découverte sans le rude labeur de la pioche, car ils n’ont qu’à puiser à la mine.
Ayant en eux la lumière, ils ont le rayonnement ; leur esprit est un réflecteur, pourrais-je dire, et en apprenant eux-mêmes ils instruisent autour d’eux. Ils renvoient la lumière, foyer du bien, ils réchauffent et éclairent tout ce qui les approche.
Vie de doux travail que le succès suit sans cesse ! Vie spirituelle de vertu, de fraternité, de paix ! Vie de préparation au grand dévouement de l’esprit protecteur ! Première escale de la grande traversée qui conduit au port, notre patrie à tous !
Le corps de ces incarnés quoique semblable de forme est différent du vôtre, en ce sens que dégagé de la lourde matérialité de la terre, il est à peu près fluidique et commence à avoir une certaine diaphanéité.
D’une nature plus délicate, leur nourriture se compose en partie de fluides appropriés qu’ils respirent ou aspirent par les pores.
Leur vie est courte relativement à la vôtre, mais comme ils ne sont pas arrêtés ni par le trouble de l’enfance, ni par les passions de la jeunesse, ni par les maladies de la vieillesse, elle suffit à l’œuvre entreprise.
Leur pensée se transporte au gré de leur volonté d’un endroit à un autre et impressionne, si éloigné d’eux que soit ce second point. Quelques-uns même, des plus avancés, parviennent à s’envoler ainsi d’un monde à un autre.
C’est une vaste et pacifique république où il n’est plus question de guerres. Procès, chicane, sont deux mots qui n’ont pas d’équivalent dans la langue de ce globe, car on ne vient là que pour s’instruire et non pour s’enrichir.
Les passions sont dirigées vers le bien et non vers le mal, puisqu’il n’y plus d’ambition, de haine, de jalousie, d’avarice, de paresse, etc., leur vie se passe à leurs travaux.

LA LOI D’AMOUR DANS LES MONDES SUPÉRIEURS
MARS 74
« Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, par-dessus toute chose et ton prochain comme toi-même ! »
Telle est la loi qui régit tous les mondes, tel est le commandement suprême que sur la terre on observe si mal. Pauvres humains qui, si petits, osez quelquefois vous demander si Dieu existe ! Pauvres créatures à peine visibles et qui pourtant ne cherchez qu’à vous nuire, à vous détruire, à vous écraser les unes les autres !
Cette loi sublime de solidarité, de fraternité, d’amour est strictement observée sur le monde que nous étudions.
Il n’y a qu’une religion de vérité, de paix, d’amour ! Il n’y a qu’une église, c’est le temple auguste de la Science et de la Charité, et lorsque tous y sont réunis une seule âme s’élève vers la divinité dans la plus sainte des prières, la pratique des hautes vertus !
Là se trouve lumière pour celui qui, peu avancé relativement, cherche à monter ; affection, fraternité pour celui qui a besoin d’être aimé ! Là, le faible trouve un appui, le coupable (s’il en existe) une main amie, douce et ferme qui le remet dans la voie du devoir ! Là, toutes les âmes réunies, comme les cordes d’un même instrument vibrent à l’unisson, et font monter vers Dieu l’harmonieuse prière qui s’appelle : AMOUR.
La religion n’est point, comme sur la terre, considérée comme un frein, c’est la joie intime, le plaisir, le repos de l’âme.
Ils sentent Dieu partout ! Dans toutes ses œuvres, ils entrevoient la puissance infinie ; ils comprennent la bonté parfaite ! Ils aiment Dieu, leur prière est toujours un remerciement ! Aussi leurs croyances n’ont pas ces grossières erreurs qui font de Dieu un maître implacable et irrité, ils lui donnent le nom qui fait aimer : Dieu, c’est le Père, Dieu, c’est le Créateur qui ne détruit jamais ! Dieu, c’est la force protectrice et conservatrice ! Ils aiment Dieu en aimant ses œuvres et en concourant à leur perfectionnement !
Point de code pénal, point de lois répressives, seulement quelques lois préservatrices, et encore les livres qui les contiennent sont-ils souvent poudreux ?
Heureux les incarnés de ce monde, car ils y sont à la suite d’existences bien et saintement remplies !
Amis, quand vous verrez passer sous vos yeux un homme que probablement la triste humanité traitera de fou, un homme qui apportera avec lui des idées généreuses, des idéalités, des utopies comme on dit sur terre, un homme qui sacrifiera vie, bonheur, fortune pour l’agrandissement de la pensée, pour le bien-être, le soulagement, le bonheur de tous, souvenez-vous que cet homme exempt d’égoïsme, d’orgueil, d’ambition est un missionnaire venu des hautes régions. Respectez le et, si vous le pouvez, aidez-le dans son entreprise ; car il faut que la terre arrive un jour au même degré que notre monde modèle, et pour cela il faut que tous ceux qui comprennent, travaillent.
Amis, souvenez-vous toujours que le bonheur est la récompense de la vertu acquise ; aussi, sans hésiter, n’ayant en vue que le bien général, marchez, élevant vos âmes vers Dieu et inclinant vos pensées vers vos frères moins instruits et par conséquent plus malheureux que vous !
Partager cet article

Revenir en haut Aller en bas
 
COMMUNICATIONS DES ESPRITS OBTENUES PAR Mme. W. KRELL
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Divulgation Spirite (Spiritisme) :: Bienvenue sur le forum :: Textes & Prières Spirites-
Sauter vers: