Forum sur la divulgation de la philosophie spirite ou Spiritisme la médiumnité, la vie après la mort, la réincarnation, l'évolution spirituelle, Les Esprits et Dieu et ses lois Divines.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Allan Kardec : Conseils, Maximes et Réflexions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
choub

avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 16/09/2014

MessageSujet: Allan Kardec : Conseils, Maximes et Réflexions   Mer 22 Oct - 14:40

Allan Kardec : Conseils, Maximes et Réflexions PDF



Commentaires du fascicule : Conseils, Maximes et Réflexions
Extraits de revues spirites de 1858 à 1869, ces conseils nous rappelleront quelques-uns des principes philosophiques sur lesquels Allan Kardec aimait souvent à revenir : « Nos études nous apprennent que le monde invisible qui nous entoure réagit constamment sur le monde visible ; elles nous le montrent comme une des puissances de la nature ; connaître les effets de cette puissance occulte qui nous domine et nous subjugue à notre insu, n’est-ce pas avoir la clef de plus d’un problème, l’explication d’une foule de faits qui passent inaperçus ?»
A la fin de ce document, vous trouverez des passages de la Genèse tirés du chapitre les Temps sont arrivés qui précisent le rôle du Spiritisme.


R. S. 1867, p. 40 : « Le Spiritisme est-il, comme quelques-uns le pensent, une nouvelle foi
aveugle substituée à une autre foi aveugle ; autrement dit un nouvel esclavage de la pensée
sous une nouvelle forme ? Pour le croire, il faut en ignorer les premiers éléments. En effet, le
Spiritisme pose en principe qu’avant de croire il faut comprendre ; or, pour comprendre, il
faut faire usage de son jugement ; voilà pourquoi il cherche à se rendre compte de tout avant
de rien admettre, à savoir le pourquoi et le comment de chaque chose ; aussi les Spirites sontils
plus sceptiques que beaucoup d’autres à l’endroit des phénomènes qui sortent du cercle des
observations habituelles. Il ne repose sur aucune théorie préconçue ou hypothétique, mais sur
l’expérience et l’observation des faits ; au lieu de dire : « Croyez d’abord et vous
comprendrez ensuite si vous pouvez », il dit : « Comprenez d’abord, et vous croirez ensuite si
vous le voulez. » Il ne s’impose à personne ; il dit à tous: « Voyez, observez, comparez et
venez à nous librement si cela vous convient. » En parlant ainsi, il se met sur les rangs et court
les chances de la concurrence. Si beaucoup vont à lui, c’est qu’il en satisfait beaucoup, mais
nul ne l’accepte les yeux fermés. A ceux qui ne l’acceptent pas, il dit : « Vous êtes libres, et je
ne vous en veux pas ; tout ce que je vous demande c’est de me laisser ma liberté, comme je
vous laisse la vôtre. Si vous cherchez à m’évincer, par la crainte que je ne vous supplante,
c’est que vous n’êtes pas bien sûrs de vous.
Le Spiritisme ne cherchant à écarter aucun des concurrents dans la lice ouverte aux idées qui
doivent prévaloir dans le monde régénéré, est dans les conditions de la véritable libre pensée ;
n’admettant aucune théorie qui ne soit fondée sur l’observation, il, est en même temps dans
celles du plus rigoureux positivisme ; il a enfin sur ses adversaires des deux opinions
contraires extrêmes, l’avantage de la tolérance. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Allan Kardec : Conseils, Maximes et Réflexions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Divulgation Spirite (Spiritisme) :: Philosophes Spirites :: Allan Kardec :: Livres en ligne-
Sauter vers: