Forum sur la divulgation de la philosophie spirite ou Spiritisme la médiumnité, la vie après la mort, la réincarnation, l'évolution spirituelle, Les Esprits et Dieu et ses lois Divines.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les désincarnations collectives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
chenoa

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 58

MessageSujet: Les désincarnations collectives   Sam 28 Mar - 16:28

Bonjour à tous,

Il est bien des questions que l'on se pose en ce qui concerne les apparentes injustices dont découlent les désincarnations en masse par le biais de catastrophes naturelles ou non, de guerres, et divers fléaux dont souffre l'humanité dans divers points du gloge et à différentes époques.

Je vous mets ici un texte spirite qui donne certains éclaircissements sur le sujet.


Les causes des morts collectives



Au travers de la réincarnation, la doctrine spirite nous montre qu’il y a une logique dans les tragédies qui nous choquent tous.

Comment peut-on concilier l’affirmation de Jésus selon laquelle « il sera donné à chacun selon ses œuvres », avec les désincarnations collectives provoquées par le tremblement de terre le plus violent de ces 40 dernières années, survenu le 26 décembre 2004, et qui produisit des vagues gigantesques (tsunamis), détruisant la région littorale du sud de l’Asie, tuant des centaines de milliers de personnes ?

Comment relier l’enseignement du Christ aux morts collectives advenues lors du très grand incendie d’une discothèque de Buenos Aires, fin décembre, provoquant la mort de 175 personnes, ou enregistrées à l’occasion du tremblement de terre qui affecta la ville de Bam, en Iran, fin 2003, qui fit plusieurs milliers de victimes de tous âges et de conditions sociales, ou de celles qui survinrent en Égypte, le 3 janvier 2004, à l’occasion d’un accident d’avion qui provoqua la mort des 148 personnes à bord ? Enfin, comment expliquer tous ces nombreux drames dans l’optique de la justice divine ?

Pour mieux comprendre la question des expiations collectives, dans les « Oeuvres posthumes » d’Allan Kardec, l’esprit de Clélie Duplantier nous indique qu’il nous faut voir l’homme sous trois aspects : l’individu, le membre de la famille, pour finir, le citoyen. Sous chacun de ces aspects, il peut être criminel ou vertueux. C’est la raison pour laquelle, il y a les fautes imputables à l’individu, celles imputables à la famille et celles imputables à la nation. Chacune de ses fautes, quel qu’en soit l’aspect, peut être réparée par application de la même loi.

La réparation des erreurs pratiquées par une famille ou par un certain nombre de personnes est aussi solidaire, c’est-à-dire que les mêmes esprits qui ont commis des fautes ensemble sont réunis pour réparer leurs fautes. La loi d’action et de réaction qui agit sur l’individu est, dans ce cas, la même qui agit sur la famille, la nation, les races, bref, tout ensemble d’habitants du monde formant un être collectif.

Une telle réparation intervient parce que l’âme, lorsqu’elle retourne dans le monde spirituel, consciente de sa propre responsabilité, fait le décompte de ses dettes passées et, en conséquence, sollicite les moyens à même de les racheter adéquatement.

Une famille meurt brûlée

On peut se rendre compte de la façon dont la loi d’action et de réaction fonctionne pour racheter les fautes passées de plusieurs membres d’une famille qui, par vengeance, incendia la maison d’un voisin à l’aube, tuant tous ceux qui étaient présents dans la maison. Les esprits qui composaient la famille criminelle réincarnèrent unis à nouveau par des liens consanguins, et durent expier leur crime lors d’un accident de la route, le véhicule dans lequel ils voyageaient ayant pris feu et tous moururent brûlés vifs à l’intérieur dudit véhicule.

Comme on peut le voir, chacun des membres de la famille répara individuellement le crime commis au cours de l’incarnation antérieure, à l’occasion d’un rachat collectif. De fait, la douleur collective est le remède qui corrige des failles mutuelles. Cependant, chacun est le seul responsable de ses propres fautes, comme le détermine la justice divine ; c’est-à-dire qu’en tant qu’individu ou en tant que membre d’une collectivité, chacun est responsable de ses actes devant les lois de Dieu.

D’après Emmanuel, nous « créons la faute et c’est à nous-mêmes qu’il incombe de mettre en œuvre les processus permettant de mettre fin à ses conséquences. Et la sagesse divine use de nos efforts et de nos actions en vue de notre rachat et de notre réajustement afin de nous induire à l’étude et au progrès constant pour notre propre bien. C’est la raison pour laquelle, de toutes les calamités terrestres, l’Homme retire plus d’expérience et plus de lumière pour le cerveau et pour le cœur, de manière à se défendre et valoriser la vie ».

Ces réflexions sont issues de la fin du chapitre intitulé « désincarnations collectives » du livre « Chico Xavier pede licença » à l’occasion duquel le bienfaiteur spirituel répond à la question du pourquoi Dieu permettrait la mort afflictive de tant de personnes enfermées et sans défense, comme dans les cas d’incendie.

Tremblements de terre

Si l’on se souvient des guerriers du passé qui détruisirent des villes, des foyers, tuant femmes et enfants au pied de leurs maisons, occasionnant des milliers de victimes, il est logique que les esprits de ces guerriers, lorsqu’ils réincarnent sur la Terre en de nouveaux corps, soient attirés par une force magnétique vers les crimes pratiqués collectivement, de sorte qu’ils sont amenés à se réunir dans des circonstances déterminées qui les amèneront à souffrir dans leur chair par le biais d’un tremblement de terre ou d’une catastrophe semblable le même mal qu’ils ont pu occasionner à leurs victimes sans défense d’autrefois.

Accidents d’avion

Au chapitre 18 du livre «  Action et réaction», psychographié par Chico Xavier, l’esprit André Luiz a ainsi indiqué que des pirates, aujourd’hui incarnés en d’autres corps, qui avaient pillé et coulé criminellement des embarcations sans défense au milieu de la mer, mettant fin à d’innombrables vies, peuvent être amené à mourir collectivement lors d’accidents d’avion.

Tragédie du cirque

Le 17 décembre 1961, dans la ville de Niteroi, la justice de la loi, au travers de la réincarnation, a permis de rapprocher, à l’occasion d’une émouvante tragédie survenue dans un cirque, les responsables de divers âges pour une douloureuse expiation, comme le relate l’esprit Humberto de Campos, au travers du médium Chico Xavier, dans le livre «  Cronicas de alem tumulo ». Ceux qui moururent au 20ème siècle dans le cirque de Niteroi furent les mêmes qui, en l’an 177 de notre ère, brûlèrent vifs près de 1000 femmes et enfants chrétiens dans une arène d’un cirque de Gaule, en France, à l’époque de l’empire romain.

Autres causes

Dans le même message intitulé « désincarnations collectives », le bienfaiteur spirituel Emmanuel indique d’autres motifs pouvant donner lieu à des morts collectives. Il affirme :

« Des envahisseurs dépassés par leurs ambitions propres, qui détruisirent des collectivités lors du plaisir des saccages, sont revenus sur la Terre à des postes différents mais, dont les retrouvailles sont prévues lors d’une désincarnation collective à l’occasion d’accidents retentissants.

Ceux qui ont exploité la communauté pour leur profit personnel, à leur retour dans le corps dense devront ensemble affronter l’apogée des épidémies destructrices.

Ceux qui, par une recherche mégalomane de l’or et du pouvoir, se sont faits les promoteurs de guerres dévastatrices et cruelles, une fois fortifiés dans leurs régénérations, seront confrontés à leur retour sur le plan physique à la souffrance liée aux décès de leurs proches, immérités en apparence, au cours d’événements faisant couler le sang et les larmes.

Des corsaires qui mettaient le feu aux embarcations et aux villes qu’ils avaient facilement conquis, compte tenu de leur problème de culpabilité observé dans l’au-delà, sollicitent leur retour sur Terre en vue de désincarnations collectives lors de douloureux incendies, inexplicables sans la réincarnation ».

Conclusion

En commentant les réponses à la question 738 du Livre des esprits, Allan Kardec ajouta : « Que la mort arrive par un fléau ou par une cause ordinaire, il n’en faut pas moins mourir quand l’heure du départ a sonné : la seule différence est qu’il en part un plus grand nombre à la fois ».

Pour terminer, les esprits supérieurs éclairèrent Allan Kardec au travers de la réponse à la question 740 du Livre des esprits : « Les fléaux sont des épreuves qui fournissent à l’homme l’occasion d’exercer son intelligence, de montrer sa patience et sa résignation à la volonté de Dieu, et le mettent à même de déployer ses sentiments d’abnégation, de désintéressement et d’amour du prochain, s’il n’est pas dominé par l’égoïsme ».

Gerson Simoes Monteiro

Président de la Fundaçao Crista Espirita

C. Paulo de Tarso

Source : radio Rio de Janeiro

Traduction : Jean Emmanuel NUNES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les désincarnations collectives   Sam 28 Mar - 17:57


Merci Chenoa flower

Je me doutais bien qu'il s'agissait d'un truc comme ça !
C'est très bien expliqué ici !
Je saurai utiliser ces informations pour qui aura besoin de les entendre !  Wink

Je parlais justement avec quelqu'un tout à l'heure qui ne comprenait pas le pourquoi des malheurs des autres et ça le rends profondément malheureux.
J'ai réussi à l'apaiser, ça lui a fait du bien et ça m'en fait aussi ! Wink
Je suis toujours heureuse de pouvoir aider les âmes en peine, en les aidant, je m'aide aussi ! Very Happy

Tonton David nous dit :

Chacun sa route
Chacun son chemin
Chacun son rêve
Chacun son destin

Dites-leur que:

Chacun sa route
Chacun son chemin
Passe le message à ton voisin...

I love you

Revenir en haut Aller en bas
choub

avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 16/09/2014

MessageSujet: Re: Les désincarnations collectives   Sam 28 Mar - 19:57

Cette notion d'expiation sur cette terre, de dette anterieur à payer sur terre, de "karma punitif" anterieur en quelque sorte à payer sur terre, c'est bien le sujet qui divise les spirites du monde, dans le sens ou c'est toute une confédération spirite, la confederation spirite panaméricaine (CEPA) qui n'adhere plus a cette interprétation. Elle ne fait pas partie du CSI. Mais bon, c'est comme ça...
Que chaccun pense comme il le veux, et c'est mieux ainsi...

Bref peu importe. "Hors la charité, point de salut"

Quoi qu'il arrive, il faut essayer de sauver les victimes d'incendies, de tremblements de terre, de tsunamis, guerres, tortures, viols, génocides, de la faimine, misères diverses, illettrisme, etc, etc, de crash d'avions, d'accidents de voitures, de bateaux, de discriminations, de l'esclavage, etc....
Pour créer un monde meilleur. Pour que l'homme se libère, s'émancipe et évolue.
Luttons contre le mal quoi qu'il arrive. Il fait dénoncer les injustices, les persécutions en tout genre, il ne faut pas etre indiferent, passif.
L'orgeuil et l'égoïsme domine ce bas monde mais il faudra faire en sorte que sa évolue.


Dernière édition par choub le Sam 28 Mar - 20:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les désincarnations collectives   Sam 28 Mar - 20:32

Je comprends choub Wink

Du coup je me demande alors, pourquoi tant de spirites cherchent à en savoir plus sur leurs vies antérieures?

Je peux bien imaginer qu'il n'y a pas de karma et qu'on doit réparer ce qu'on a fait dans cette vie-ci mais ça me laisse un peu dubitative quand-même.

Sauvons ceux qui peuvent être sauvé, pour certains la mort arrive si subitement qu'on ne peut rien y faire.
Du coup, je me demande si on a vraiment un quelconque pouvoir là-dessus !

Si on pense tout savoir et qu'on ne s'interroge pas c'est qu'on n'est pas spirite ! Very Happy

J'ai trouvé ça ... ça me fait réfléchir ! Wink


Les afflictions

   « Les afflictions sur la terre sont les remèdes de l'âme ; elles la sauvent pour l'avenir comme une opération chirurgicale douloureuse sauve la vie d'un malade et lui rend la santé. C'est pourquoi le Christ a dit : "Bienheureux les affligés car ils seront consolés." »
 
 Allan Kardec, Le spiritisme à sa plus simple expression
Ainsi s'exprimait Allan Kardec dans son résumé de l'enseignement des Esprits


L'effet

   "Tout effet a une cause. Tout effet intelligent a une cause intelligente. La puissance de la cause intelligente est en raison de la grandeur de l'effet."
   
Allan Kardec, Le spiritisme à sa plus simple expression

I love you
Revenir en haut Aller en bas
chenoa

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 58

MessageSujet: Re: Les désincarnations collectives   Sam 28 Mar - 22:17

Dans le spiritisme Choub, il n'y pas de notion de karma mais bien de relation de cause à effet. Que l'on soit spirite membre du CSI, du CSF ou autre n'a rien à voir. Le sujet n'est pas les quelques divergences d'opinion de tels ou tels spirites mais de faire ressortir les explications que donne le spiritisme sur divers événements de la vie incarnée. Aussi, le spiritisme nous apprend que l'esprit lorsqu'il retourne dans le monde spirituel, fait le choix lors d'une future incarnation, de s’amender de ses fautes en demandant les épreuves qui seront les plus appropriées aux erreurs passées. Donc pour ma part, je pense que ce qui est dit au sujet des désincarnations collectives n'est pas contradictoire ni infondé.

Dans les divers ouvrages de Allan Kardec, on comprend ce principe également. Voici un extrait tiré du livre "La génèse" de Allan Kardec qui explique aussi les désincarnations collectives:

La Genèse d'Allan Kardec :

Chapitre XI : EMIGRATION ET IMMIGRATION DES ESPRITS.


"35.- Dans l'intervalle de leurs existences corporelles, les Esprits sont à l'état d'erraticité, et composent la population spirituelle ambiante du globe. Par les morts et les naissances, ces deux populations se déversent incessamment l'une dans l'autre ; il y a donc journellement des émigrations du monde corporel dans le monde spirituel, et des immigrations du monde spirituel dans le monde corporel : c'est l'état normal.
36.- A certaines époques, réglées par la sagesse divine, ces émigrations et ces immigrations s'opèrent en masses plus ou moins considérables, par suite des grandes révolutions qui en font partir en même temps des quantités innombrables, lesquelles sont bientôt remplacées par des quantités équivalentes d'incarnations. Il faut donc considérer les fléaux destructeurs et les cataclysmes comme des occasions d'arrivées et de départs collectifs, des moyens providentiels de renouveler la population corporelle du globe, de la retremper par l'introduction de nouveaux éléments spirituels plus épurés. Si, dans ces catastrophes, il y a destruction d'un grand nombre de corps, il n'y a que des vêtements déchirés, mais aucun Esprit ne périt : ils ne font que changer de milieu ; au lieu de partir isolément, ils partent en nombre, voilà toute la différence, car partir par une cause ou par une autre, ils n'en doivent pas moins fatalement partir tôt ou tard.
Les rénovations rapides et presque instantanées qui s'opèrent dans l'élément spirituel de la population, par suite des fléaux destructeurs, hâtent le progrès social ; sans les émigrations et les immigrations qui viennent de temps à autre lui donner une violente impulsion, il marcherait avec une extrême lenteur.
Il est remarquable que toutes les grandes calamités qui déciment les populations sont toujours suivies d'une ère de progrès dans l'ordre physique, intellectuel ou moral, et par suite dans l'état social des nations chez lesquelles elles s'accomplissent. C'est qu'elles ont pour but d'opérer un remaniement dans la population spirituelle, qui est la population normale et active du globe.
37.- Cette transfusion qui s'opère entre la population incarnée et la population désincarnée d'un même globe s'opère également entre les mondes, soit individuellement dans les conditions normales, soit par masses dans des circonstances spéciales. Il y a donc des émigrations et des immigrations collectives d'un monde à l'autre. Il en résulte l'introduction, dans la population d'un globe, d'éléments entièrement nouveaux ; de nouvelles races d'Esprits, venant se mêler aux races existantes, constituent de nouvelles races d'hommes. Or, comme les Esprits ne perdent jamais ce qu'ils ont acquis, ils apportent avec eux l'intelligence et l'intuition des connaissances qu'ils possèdent ; ils impriment, par conséquent, leur caractère à la race corporelle qu'ils viennent animer. Ils n'ont pas besoin pour cela que de nouveaux corps soient créés spécialement à leur usage ; puisque l'espèce corporelle existe, ils en trouvent de tout prêts à les recevoir. Ce sont donc simplement de nouveaux habitants ; en arrivant sur la terre, ils font d'abord partie de sa population spirituelle, puis s'incarnent comme les autres."

Il n'est nullement suggérer d'accepter sans venir en aide aux personnes éprouvées et qu'il ne faille pas tout faire pour sauver les victimes de tels fléaux.

Il est naturel que l'on soit choqué des désincarnations collectives qu'apportent les catastrophes naturelles, les guerres, les épidémies, tout autre fléau que ce soit. Si cela ne nous touchait pas, nous serions insensibles. Nous sommes d'autant plus choqués lorsque c'est causé volontairement par une ou plusieurs personnes comme dans les actes terroristes ou du fait du déséquilibre psychologique d'une seule personne.

Pourtant, comme il est dit dans le texte, tout ceci a sa raison d'être même si nous avons bien du mal à accepter, ce qui se comprend tout à fait.

Nous sommes interpellés par le grand nombre de personnes à qui cela arrive en même temps, dans le même lieu et dans les mêmes circonstances, mais pourtant, dans le monde, il se désincarnent chaque jour, des milliers d'esprits sans que nous y pensons, cela fait partie de l'ordre des choses, tout comme les incarnations qui produisent des milliers de naissances chaque jour. Tout ceci passe donc inaperçu dans la vie de tous les jours pour chacun d'entre nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
choub

avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 16/09/2014

MessageSujet: Re: Les désincarnations collectives   Dim 29 Mar - 3:06

Oui La genèse on peut retrouver ce texte, dans "Apres la mort", "Le ciel et l'enfer", "Le livre des esprit", ainsi que d'autres ouvrages spirites cela parle d'expiations. Cette notion d'expiation, j'avoue avoir du mal au jour d'aujourd'hui, tout comme d'autres spirites...
Cependant, ces livres sont une référence, ils sont la base du spiritisme, et j'invite daurey a les livre.
C'est un sujet complexe, oui il y a cause à effet, de toute façon, arrive dans l'au delà tu te retrouves face à tes actes... Et c'est pas un moment de plaisir quand tu a fait le mal... Les temoignages de nde en témoigne, le retour de bâton est un fait, mais c'est toi même qui te juges, et c'est une souffrance, un remort  en fonction de la gravité des actes mauvais accomplis sur terre, et c'est ca la grande épreuve , "l'expiation". Il faut faire face à ses actes, demander pardon à Dieu, à tes victimes, apprendre a faire le bien. Dieu n'est pas un père fouettard.
J'avoue ne pas être convaincu sur le sujet des expiations collectives (désincarnations collectives pour payer des dettes antérieurs collectives), pour moi, on peut mourrir en se crachant en avion, tout simplement car on est la au mauvais moment au mauvais endroit car c'est un simple accident(qu'on soit un criminel dans une vie anterieur ou pas), pour moi, un crash d'avion ca peut tout simplement etre une erreur (volontaire ou pas) du pilote malheureusement, qui lui est le seul responsable de ce drame. On peut etre au mauvais moment au mauvais endroit pendant un incendie aussi, ou un tsunamis, ou un tremblement de terre, simple cause à effet, simple accident. Les enfant qui meurent (criminel de vies antérieurs ou pas) de la famine en Afrique, c'est simplement que l'humain est responsable de se crime de non partage des richesses, l'orgueil et l'égoïsme dirige se monde, ce monde est inférieur, l'homme est responsable de la famine car l'homme est égoïste en général , il n'y a pas de partage des richesses. L'homme a un énorme libre arbitre pour le meilleur et pour le pire. L'infériorité moral et intellectuel humaine de ce bas monde suffit à expliquer les causes à effets, les malheurs, les souffrances de ce bas monde, les famines, guerres, tortures, viols, esclavages, dominations... Etc. Jésus est mort en martyr sur la croix non pas car il avait besoin d'expier des dettes antérieurs, mais simplement il a subit l'infériorité moral et intellectuel de ce bas monde. C'est dommage, il aurait fallut qu'il vive encore plus longtemps pour propager encore plus son message.
Pareil pour Martin Luther King ou Gandhi, Jean Jores ou d'autres, ils se sont fait tuer, mais ils auraient  mieux fallut qu'ils ne se fassent pas tuer, ils auraient encore continué et terminé leurs missions, mais ils ont subis l'infériorité de ce bas monde. Mandela on l'a mis en prison mais l'Afrique du Sud était un état d'aperteid, il avait pas spécialement quelque chose à payer d'anterieur, simple cause à effet de ce bas monde qui manque encore d'élévation.
(Mais cette avis n'engage que moi, libre à chaccun de se forger sa propre opinion, je respecte toute opinions contradictoires).

Quand les japonais subissent un tsunamis et les radiations nucléaires, il faut etre solidaire avec eux, quand les indonésiens, thaï, Sri lankais, indiens, se prennent un tsunamis(criminels dans des vies antérieurs ou pas), il ne faut pas les laisser mourrir pour les laisser payer des dettes antérieurs , il faut absolument essayer de les aider. Quand des gens se font torturer, violer, sont victimes de guerres, il faut être solidaire et faire en sorte d'éviter les guerres, les tortures, viols, etc. Ils faut a tout pris éviter les guerres, qui sont en règle général la volonté d'une poignée de fous inférieurs  en moral et en intellect.

Si un jour la terre disparaît car il y a guerre nucléaire, je ne suis pas convaincue que se soit par ce que tout les hommes de la terre payent collectivement un dette anterieur pour racheter un passé criminel a cause de crimes par radioactivité nucléaire.

Pareil pour l'handicape, pour moi ce n'est pas une dette quelconque a payer de vie anterieur, il y a des handicapés sa peut être des criminels dans des vies antérieurs mais pas specialement, pour moi l'handicape n'est pas lié à des vies criminels antérieurs. Hitler, Staline, Charles Manson, etc n'étaient pas handicapés, pourtant ils ne devaient pas être des enfants de cœurs dans leurs vies antérieurs tres proches...
Puis il y a des handicapés qui on l'aire bien bien plus évolués en moral et intellect que des non handicapés qui eux font des crimes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chenoa

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 58

MessageSujet: Re: Les désincarnations collectives   Dim 29 Mar - 10:36

Bien sur que tout n'est pas expiation et quand on lit bien les différents textes et notamment le tout premier, il est dit que cela peut être, comme ici "Au chapitre 18 du livre «  Action et réaction», psychographié par Chico Xavier, l’esprit André Luiz a ainsi indiqué que des pirates, aujourd’hui incarnés en d’autres corps, qui avaient pillé et coulé criminellement des embarcations sans défense au milieu de la mer, mettant fin à d’innombrables vies, peuvent être amené à mourir collectivement lors d’accidents d’avion."

Il est évident lorsqu'on réfléchi que toutes les victimes d'un tel drame n'ont pas toutes été d'anciens pirates dans leur vie antérieur. Il y a aussi d'autre facteurs qui entrent en ligne de compte. Chaque Esprit à son histoire, son antériorité propre avec ses propres travers, ses propres vertus. Nous mêmes avons du commettre de terribles choses antérieurement, avons nous sans doute connu des épreuves et des désincarnations  terribles, ou en connaîtrons nous d'autres. Nous sommes effectivement face à notre propre jugement à notre retour dans le monde spirituel, Dieu ne nous condamne jamais, c'est notre esprit en désir de rachat de ses fautes qui  demande à réparer lorsqu'il a pris conscience du mal causé.

@Choub a écrit:
On peut etre au mauvais moment au mauvais endroit pendant un incendie aussi, ou un tsunamis, ou un tremblement de terre, simple cause à effet, simple accident.

Il n'y a pas de hasard ni de fatalité. Ce que peut être le soit disant "être au mauvais endroit, au mauvais moment" n'est rien d'autre qu'un enchaînement de circonstances déterminé pour la mise en pratique de l'épreuve choisie. Ces enchaînements de circonstances peuvent prendre des aspects différents mais le résultat sera celui planifié pour le rachat de ses dettes passées quelque soit la façon dont se fera ce rachat. Dans le sens contraire, lorsqu'on avance dans la vie, que l'on rencontre des personnes qui peuvent nous aider à évoluer, à prodiguer la charité et l'amour, ce n'est pas non plus un hasard. Les épreuves telles que celles citées, ne sont pas automatiquement non plus exclusives aux esprits qui se désincarnent en victimes de fléaux. Cela peut être aussi une épreuve pour leur entourage, tout est lié.

Les grandes âmes que tu cites, avant d'être de très grandes âmes, Gandhi,  Martin Luther King ,etc.. ont passé également par multitudes d'incarnations avant de devenir ce que nous connaissons d'elles. Tout comme nous ces esprits avant d'avoir atteint ce degré d'évolution, ont été simples et ignorants et ont fait des erreurs avant de comprendre. Pour ce qui est de Jésus, il ne peut être comparé à ces hommes car s'est un Esprit Supérieur ayant fait le sacrifice de l'incarnation pour guider l'humanité.

Pourquoi insistes tu sur le fait qu'il faille être solidaire avec eux? je ne pense et ne dit pas le contraire. Bien sur qu'il faut l'être car même si les esprits sont éprouvés selon leur choix, la charité, l'amour et la fraternité doivent être prodigué dans la mesure de notre possible. Il n'a jamais été dit qu'il faille ne pas tendre la main à une ou plusieurs personnes dans l'épreuve. Si l'on est en mesure d’aplanir l'épreuve, il est de notre devoir de le faire.

@Choub a écrit:
Si un jour la terre disparaît car il y a guerre nucléaire, je ne suis pas convaincue que se soit par ce que tout les hommes de la terre payent collectivement un dette anterieur pour racheter un passé criminel a cause de crimes par radioactivité nucléaire.

Si la terre et toute sa population devait disparaître, c'est que ce sera du à l'obstination de son humanité qui dans sa majorité stagne et les esprits à l'apparence innocente qui pâtirons de cela, perdront leur corps physique mais se réincarneront dans des mondes correspondant à leur degré d'avancement tout comme les esprits moins avancés perdrons leur enveloppe physique mais renaîtrons également dans des mondes leur correspondant.  

@Choub a écrit:
Hitler, Staline, Charles Manson, etc n'étaient pas handicapés, pourtant ils ne devaient pas être des enfants de cœurs dans leurs vies antérieurs tres proches...

Dans la vie que nous connaissons d'eux, ils n'ont pas eu de handicap mais savons nous dans quelles conditions ces esprits reprendront un nouveau corps physique lorsqu'ils réincarneront? Parfois le rachat n'est pas en raison de la dernière incarnation mais peut être le rachat d'incarnations bien antérieurs à cette dernière. Il nous est laissé le temps pour nous corriger et nous amender.

Pour conclure, tout n'est pas automatiquement expiation. Un ou des esprits désirant hâter leur avancement, peuvent volontairement choisir une vie d'épreuves alors qu'ils n'ont pas spécialement de "dettes" à racheter, mais simplement, ils demandent ce "sacrifice" dans un but précis comme ces hommes que tu as cités plus haut et qui par le bien qu'ils ont apporté à leurs semblables malgré les souffrances que cela leur a causé, le font parce que leur esprit à compris que la finalité de notre création est de parvenir à la perfection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
choub

avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 16/09/2014

MessageSujet: Re: Les désincarnations collectives   Dim 29 Mar - 11:36

Je respecte cette vision des choses, apres aujourd'hui je n'accroche plus avec cette notion de dette anterieur a payer sur terre par la souffrance. Pour moi il n'y a pas de dette à payer sur terre, mais des réconciliations a faire, au lieu de voler comme dans une vie passe il faut apprendre a offrir, a donner. Au lieu de tuer, il faut apprendre a sauver la vie. Au lieu de hair comme dans une vie anterieur il faut simplement apprendre à aimer. Dans une famille il peut y avoir un ancien bourreau étant frère avec une ancienne victime, ils faut qu'ils apprendre te le vivre ensemble, à régler les conflits antérieurs, l'ancien bourreau doit apprendre à aimer son frère, qui était son ancienne victime anterieur.

L'essentiel c'est respecter les opinions des autres, que chaccuns garde son opinion pour lui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chenoa

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 58

MessageSujet: Re: Les désincarnations collectives   Dim 29 Mar - 12:01

Mais bien sur Choub, chacun est libre de penser et de d'accrocher ou pas à certaines choses, l'essentiel est de se faire sa propre analyse et d'intégrer ce qui parle à son esprit. Mon but ici n'est pas de te convaincre ou de convaincre autrui, mais d'apporter des éléments de réflexion sur divers sujet comme celui ci à la lumière de ce que nous donne le spiritisme.

Pour moi non plus, il n'y a pas de notions de dettes, mais des occasions de réparer le tors fait antérieurement. La pauvreté du langage humain fait que nous ne pouvons pas mettre les mots exacts sur les choses à leur juste valeur. Cela dit nous sommes tout de même en accord sur le principe.
La souffrance, les tentations bonnes ou mauvaises ne se font que par l’expérience incarnée. Le bourreau d'avant peut demander à réparer en étant le père de sa victime, etc... c'est l'occasion choisie par les esprits afin de se réconcilier, se pardonner et s'aimer, on est d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les désincarnations collectives   Dim 29 Mar - 14:44

Merci à vous deux, c'est très intéressant de vous lire ! Very Happy

Je me demande si au lieu de penser comme dettes, punitions, il ne faudrait pas plutôt dire leçons !
Si on part du principe qu'on choisi soi-même nos "épreuves" avant l'incarnation, il est plutôt juste de penser que rien n'est fatalité.

Nos épreuves sont "horribles" selon un certain point de vue, si je me base sur mes propres épreuves et si je reste bloquée dessus comme une fatalité, je n'avance pas!
Ce que je retire malgré tout c'est que grâce à mon passé, mon présent est serein.
J'ai pardonné et accepté mon histoire, savoir si c'est une dette ou une leçon n'a finalement pas vraiment d'importance tant que le résultat est positif ! Wink

Nous arrivons sur Terre ignorants et il est juste de penser qu'on a forcement causé du tort à autrui, par la charité nous avons la possibilité d'évoluer en conséquence de nos actes.
J'ai bien plus appris "grâce" à mes mauvaises expériences... même si ce fut dur à encaisser !
Ce que j'ai comme inné me sert mais ce que j'apprends sur le tas a plus d'impact sur ma compréhension.

Recevoir des leçons de vie n'est pas obligatoirement une punition et le malheur des autres a peut-être été choisi par eux avant l'incarnation...
La société a beaucoup encore à apprendre et cause beaucoup de tort, mais peut-être qu'il faut des changements de masse face aux horreurs de masse ?

Il faut dénoncer les injustices de ce monde et aider autant que nous pouvons mais chacun à sa mesure.
La patience est une "épreuve" compliquée ...
Revenir en haut Aller en bas
a2zeiss
Admin
avatar

Messages : 978
Date d'inscription : 15/09/2014
Age : 33
Localisation : Entre deux mondes

MessageSujet: Re: Les désincarnations collectives   Dim 29 Mar - 15:26

Jesus à dit: "Quiconque tue par l'épée, périra par l'épée"
Ceci est une dette (ou leçon à recevoir) pour avoir violer une des lois Divines qui est celle du libre arbitre, car seul Dieu enlève la vie matériel et ramène les esprits la ou ils doivent aller.

Tu dis que Dieu n'est pas un père fouettard, non c'est certains, mais il est infiniment juste, et quelle est la meilleure leçon que de comprendre en te faisant subir ce que tu as toi même fait subir, pour te rendre compte de la conséquence de tes propres actes, des actes qui ont été à l'encontre du libre arbitre de celui d'en face. Si tu as tué tu t'es toi même créé cette leçon, (tu as besoin de cette leçon, puisque tu ne la connais pas encore) (on parle de dette mais on peut aussi l'appeler leçon car cette dette te donnera une leçon). Mais la loi de causalité est une loi, Dieu l'a créé et la laisse agir, c'est la façon la plus juste pour que les esprits comprennent les choses le plus rapidement possible. (bien que rapidement soit relatif, tout dépend de la charge émotionnelle que pourra subir l'esprit pour pouvoir tout de même continuer sa mission, si tel est le cas)

La personne qui tue ou qui fait souffrir quelqu'un se rend elle compte de ce qu'elle fait subir à l'autre? Si elle devait juste sauver des vies dans une autre incarnation, aurait elle sa leçon au final? comprendrait elle le mal qu'elle à fait subir? Surement pas, car elle n'aurait pas eut la connaissance de cette même souffrance, et tout ce que ça à engendré chez la personne qu'elle à tué, jalousie, vengeance, mépris, etc tous les sentiments négatifs que peuvent engendrer ce genres d'expériences. Si dans une autre vie le tueur sauve des vies, il ne comprendra pas ces choses que ça à engendré pour autant, donc il doit subir lui même ce qu'il à fait, pour comprendre l'entièreté de la leçon. Et effectivement il devra aussi apprendre à sauver des vies, mais cela viendra certainement après la première leçon. Chaque chose en son temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://divulgation-spirite.forumactif.org En ligne
chenoa

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 58

MessageSujet: Re: Les désincarnations collectives   Dim 29 Mar - 17:51

Oui j'aime bien en effet, le mot leçon. La vie incarnée est une école dans laquelle l'esprit apprend diverses leçons, au fur et à mesure qu'il assimile ses leçons, il change de classe.

Lorsque Jésus à dit "Quiconque tue par l'épée, périra par l'épée" il ne faut pas y voir là que le criminel sera automatiquement un jour la victime, mais a il voulu enseigner que chacun est responsable de ses actes et qu'il subira l'effet résultant de ses actes. Le criminel pourra choisir d'être confronté à une ou des épreuves (leçons) à hauteur de son méfait d'autrefois sous quelques formes que ce soit. Ce n'est pas Dieu qui juge, c'est nous qui nous jugeons nous mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
choub

avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 16/09/2014

MessageSujet: Re: Les désincarnations collectives   Dim 29 Mar - 19:54

En tout cas daurey sache que c'est un sujet de reflexion qui se fait meme en amerique du sud et au Bresil, par des spirites,certe minauritaire. L'amerique du sud et plus precisement le Bresil et l'endroit ou on compte le plus grand nombre de spirites.
Certains spirites aubourd'hui, contrairement au 19eme, ont abandonnes  la notion de dette a payer sur terre par la soufrance. Ils sont minauritaires par rapport a d'autres spirites. En ayant pour info que on ressent ce qu'on a fait subir a nos victimes durant le bilan de vie apres la mort, comme l'explique les nde. Toutes experiences qui fait souffrir ou pas est une experience, qui peu apporter reflexion, reaction, prise de conscience, remise en question de sois meme.
Mais je prefaire personnelement qu'un ancien pirate de l'air anterieur fasse pompier et sauve des vies jusqu'a sont dernier soupir, histoire de se racheter,  de payer sa dette anterieur en sauvant des vies cette fois ci, au lieu de se cracher en avion, car se cracher en avion ne le rendra pas utile au autres, je prefaire qu'il se rendent utile pour cette fois ci; ou qu'il meurt brule en ayant sauve un bebe d'un incendie. Ca c'est une mort constructive pour un ancien criminel, mourir en se sacrifiant en tant que pompier, pour sauver un vie a sa place, en ayant repare ses crimes anterieurs. C'est constructif. Apres un criminel peut tres bien se faire tuer dans sa nouvelle vie, ou meme subir quelque chose de pire qu'il a fait subir a sa victime anterieur, car ce monde est inferieur et pleins de dangers. Bref , apres je sait pas tout , je suis pas sur de tout comprendre, il y a surement des choses qui me depasse. Hors la charite point de salut. L'evolution est longue lente et difficile...


Dernière édition par choub le Dim 29 Mar - 20:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les désincarnations collectives   Dim 29 Mar - 20:20


Il y a des gens qui font du "mal" volontairement et ne sont aucunement importunés par leur conscience cependant beaucoup subissent la voix de leur conscience (et heureusement).
Pour moi quand on sait qu'on fait du mal, on se doit de "réparer" le tort causé par contre quand on n'en a pas conscience c'est plus difficile et c'est là aussi que la loi de cause à effet entre en jeu ! Wink

Dieu est un père bienveillant  sunny

La punition ne donne pas toujours les résultats escomptés, pour preuve un enfant puni peut réfléchir à son erreur mais ça ne marche pas toujours et avec tous.
Un enfant qui apprends par la leçon, apprends mieux et comprends son erreur.
Oui bon il arrive que certains enfants soient incorrigibles mais en grandissant il y a un espoir que ça s'arrange !
Et si il n'apprends pas en grandissant, la vie se chargera de lui apprendre même si c'est contre son gré.
A lui d'en tirer les leçons ... ou pas !

Certains ne peuvent pas se remettre en question et accuse toujours les autres de leurs propres malheurs, mais ça ce n'est plus de notre ressort.

La vie est bien faite, je trouve ! sunny

choub c'est marrant que tu parles des pompiers parce que mon homme est pompier depuis le début de l'année !  Very Happy

La souffrance est une notion compliquée à comprendre, mais je reste persuadée que la souffrance est salutaire pour notre apprentissage même si ça paraît parfois injuste...

Je n'ai jamais demandé (consciemment) à souffrir et pourtant mon corps souffre tout les jours, ça m'a appris beaucoup de choses autant sur moi que sur les autres !
J'ai beaucoup souffert moralement et physiquement et pourtant je suis heureuse et j'aime ma vie !

Je ne sais pas si j'ai fait du tort à autrui ou si j'avais "choisi" de souffrir pour apprendre mieux mais je t'assure que le négatif se transforme en positif !

Il y a aussi des choses qui me dépassent mais c'est pas grave, un jour on saura ...  flower


Edit:

choub, tu as bien fait de parler de pompier, ça m'a fait penser à un truc par rapport à mon compagnon !  Very Happy

C'est quelqu'un d'assez intolérant qui est capable du pire comme du meilleur et il le sait !
Heureusement il a une conscience assez développée pour savoir ce qui est juste de ce qui ne l'est pas.

J'ai passé longtemps à me plaindre de certains de ses comportements qu'il avait vis à vis de moi ...
Je baissais la tête, pleurais sur son incompréhension et son manque de tolérance !

Un jour je me suis dit "ça suffit" !

Chaque fois qu'il fait ou dit quelque chose qui me semble injuste, au lieu de me plaindre et me morfondre, je relève la tête et lui fait la même chose...

Ce n'est pas une vengeance ni une punition... c'est une leçon !

La démonstration est la meilleure des leçons qui puisse exister !

Je pratique et ça fait ses preuves que ce soit avec mon compagnon ou avec mes enfants !

L'Amour c'est aussi ça ...  I love you

Revenir en haut Aller en bas
a2zeiss
Admin
avatar

Messages : 978
Date d'inscription : 15/09/2014
Age : 33
Localisation : Entre deux mondes

MessageSujet: Re: Les désincarnations collectives   Dim 29 Mar - 22:00

Citation :
Certains spirites aujourd'hui, contrairement au 19eme, ont abandonnes la notion de dette a payer sur terre par la soufrance.

Choub, il n'y à pas qu'au 19ème siécle que les esprits parlent d'expiation et de loi de causalité, ils en parlent aussi au XXème siècle et au XXIème siècle la philosophie spirite ne se modifie pas, elle évolue et s'approfondit.

Chico Xavier dans la premier Pinga fogo parlent de la loi de causalité: à partir de 17min30

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://divulgation-spirite.forumactif.org En ligne
choub

avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 16/09/2014

MessageSujet: Re: Les désincarnations collectives   Dim 29 Mar - 22:17

Mon exemple du pompier reste un exemple très caricatural... dans le sens où l'évolution est longue lente et difficile, un ancien pirate de l'aire anterieur ne va pas devenir un bon esprit du jour au lendemain, il ne va pas radicalement changer et devenir un bon esprit jusque car il a fait le bilan de sa dernière vie dans l'au delà et qu'il c'est retrouvé confronte face à ses actes, et qu'il a réalisé la souffrance qu'il a provoqué chez les gens...  Il va revenir se réincarner sur une bonne base, en ayant pris conscience dans son au delà, que il faut apprendre à aimer, se tourner, s'initier au bien.
Mais ca reste un esprit de faible évolution, l'avenir est devant lui, il a l'éternité, pour se racheter, pour évoluer, faire le bien, sa se fait pas radicalement du jour au lendemain, il peut très bien retomber dans ses égarements, momentanément, car mal entouré, subissant une influence mauvaise d'un entourage malveillant, puis car l'évolution est longue lente et difficile. Mais l'avenir est devant lui, et un jour, il finira par lui aussi devenir un esprit bienveillant. Personne est condamné à etre des "démons" pour l'éternité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
choub

avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 16/09/2014

MessageSujet: Re: Les désincarnations collectives   Dim 29 Mar - 22:50

Oui a2, je sais, mais il existe aussi en parralele des messages mediumniques recents qui contredisent la notion de dette anterieur à payer par crash d'avion. Des spirites minauritaires n'ont plus cette vision, tout en respectant quoi qu'il arrive Chico. C'est comme ça, mais bon, Chico Xavier est une icône de l'humilité, de charité, c'est un vrai chrétien, il avait oui une réel mediumnite, il a beaucoup apporté au Brésil, et a popularisé le spiritisme, qui aurait pu tomber dans l'oublie aussi au Brésil j'imagine...  Mais en parallèle j'avoue avoir quelques réserves personnel sur certaines choses qu'il a reçu, ca ne m'empêche pas d'apprécier ce qu'il a apporté comme consolation, comme preuve de survivance de l'être, comme preuve que le spiritisme n'est pas quelque chose de "satanique", comme enseignement spirituel fondamental aux hommes. Non, je l'avoue, je suis pas dans la droite ligne total de ce que dit Chico ou Divaldo, mais je respecte leurs travail, même si je ne suis pas d'accord a 200% sur tout ce qu'ils disent dans les moindres petits détails... Mais ce serait trop long à developer.
Ils ont beaucoup diffusé le spiritisme, fait preuve d'une tres grande charité, et prouvé que le spiritisme n'était pas une abomination, bravo pour ce jolie travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les désincarnations collectives   Dim 29 Mar - 23:42

J'interviens encore ! Very Happy

choub, je comprends tes réserves !

J'en ai également ... le spiritisme, je pense, évolue sans cesse et des certitudes d'hier, sont des doutes aujourd'hui !

Pour ma part, c'est l'emploi du "Maître Jésus", notre Saigneur ! Heu ... notre Seigneur ! Pardon. Very Happy
Jésus c'est mon frère, c'est pas mon Maître !
On emploi des termes des fois qui me dérangent. ...
Je sais que dans ce cas, "Maître" veut dire "Professeur" mais quand-même, pour la plupart des gens c'est ambigu !
Et Saigneur ... que dire ... s'il entendait ça, le pauvre !!

Je voudrai bien savoir quelle est la personne d'une humilité et d'une charité hors norme, se plairait à s'entendre appeler Seigneur !
C'est presque à s'étonner qu'il ne soit pas fait appeler Dieu !
Quoi que pour beaucoup Jésus, c'est leur Dieu !

Faut arrêter, je pense, de glorifier ce qui semble être la normalité de l’Âme !

Le gars (Jésus), il était Fils de Dieu ... mais on est TOUS enfant de Dieu ! Les bons comme les mauvais !

Plus qu'un Maître, plus qu'un Seigneur ... c'est un Exemple !

Le prophète ... le prof ... un petit prof (petit parce que Humble!) ... ça donne : un profet ... au féminin une profette !
Jésus était une femme ?!  (oui, bon j'arrête mes conneries!) lol!  

Je ne blasphème pas, je décortique et je plaisante avec tendresse ! I love you

Enfin bref, tout ça pour dire que chacun prends ce qu'il a à prendre... là où il doit le prendre !

Chez les spirites, la dualité existe encore ... c'est pas plus mal sinon on n'aurait plus rien à se dire ! sunny

Les esprits des fois disent des conneries ... oui bin ... comme moi !
Et un jour je serai un esprit !
Je vous dis pas les parties de rigolade que je vais me taper avec les médiums !
Je leur ferai peut-être le coup du " Toc toc toc ! - Qui est là ? - daurey ! - daurey qui ? - daurey mi fa sol la si !!  " ... et ça me fera rire !
J'espère que ça les fera rire aussi ! Very Happy

I love you

Revenir en haut Aller en bas
a2zeiss
Admin
avatar

Messages : 978
Date d'inscription : 15/09/2014
Age : 33
Localisation : Entre deux mondes

MessageSujet: Re: Les désincarnations collectives   Lun 30 Mar - 0:34

On en à déjà parlé ici. Les Spirites qui disent Maître ou Seigneur Jésus s'adresse à lui ainsi parce qu'il est celui qui à pour responsabilité la Terre, Jésus est le gardien de la Planète Terre est c'est l'esprit le plus évolué qui s'est incarné sur Terre, mais comme la philosophie spirite nous l'apprend, nous sommes tous des frères vu que nous sommes tous des esprits qui évoluons vers la compréhension Divine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://divulgation-spirite.forumactif.org En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les désincarnations collectives   Lun 30 Mar - 0:54



Oui a2, je sais ! Wink

Je ne râlais pas et ne faisais aucun reproche ! lol!

Ça ne me gène pas qu'on emploi ces termes, c'est juste que moi je ne les emploi pas ! Very Happy

Au début, ça me rebutais de lire Jésus par-ci, Jésus par-là dans les livres mais... ça c'était avant ! Very Happy

Je voulais juste dire que même si on adhère pas à tout, bin ... c'est pas grave !

Et puis les mots ... Haaa !! les mots ... je le dis depuis toujours .... les mots sont si... restrictifs !!
Ça cause aussi, des fois, bien des embrouilles juste parce qu'on ne les utilise pas de la même manière !
Ils s'en cachent des choses, des fois, derrière les mots ! Very Happy

I love you

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les désincarnations collectives   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les désincarnations collectives
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Divulgation Spirite (Spiritisme) :: Bienvenue sur le forum :: Textes & Prières Spirites-
Sauter vers: