Forum sur la divulgation de la philosophie spirite ou Spiritisme la médiumnité, la vie après la mort, la réincarnation, l'évolution spirituelle, Les Esprits et Dieu et ses lois Divines.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  Les principes fondamentaux de la doctrine spirite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
chenoa

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 58

MessageSujet: Les principes fondamentaux de la doctrine spirite   Dim 12 Oct - 18:43

1 - LES PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA DOCTRINE SPIRITE


Il est très important de connaître les principes qui guident la Doctrine Spirite et les autres doctrines pour en faire la distinction. Sans la juste connaissance du Spiritisme, son adepte ne pourra pas le distinguer des autres pratiques, lesquelles se présentent comme un avancement dans la manière de traiter la doctrine qu'Allan Kardec a présenté si sérieusement. La méconnaissance des principes fondamentaux de la Doctrine Spirite amène beaucoup de gens à la pratiquer à l'improviste en créant leurs propres systèmes qui de plus en plus les éloignent de sa source originale. On observe ainsi préoccupé, des déviations de telles ordres que l'on ne reconnaît plus le Spiritisme, mais, une imitation de la vrai pratique spirite remplie de conditionnements et d'apports étrangers.

"L'un des aspects qui peut bien caractériser la doctrine codifiée par Allan Kardec, que nous allons préciser, parce qu'il établit la différence entre le Spiritisme et les autres doctrines spiritualistes, c'est son organisation, son contenu de principes. Le Codificateur a dit très clairement que le Spiritualisme, en tant que généralités, renferme le Spiritisme et d'autres doctrines acceptant l'immortalité, ce qui n'empêche pas que la Doctrine Spirite se présente avec des définitions et des particularités que lui sont propres... On dit fréquemment que TOUT EST DU SPIRITUALISME, et nous ne nierions jamais la vérité de cette généralisation. Mais, ce n'est pas pour cette raison qu'on doit défigurer le vrai caractère du Spiritisme en tant que doctrine organisée, pour la mouler ou l'adapter à n'importe quelle type indéfini de spiritualisme, et, ainsi perdre ce qui lui est intrinsèque et distinctif".
"Sans se détourner jamais de son invariable position de respect et de tolérance par rapport à tous les cultes religieux, le Spiritisme est, pourtant, un corps de doctrine qui ne s'accommode pas au syncrétisme religieux dans toutes ses formes, ni se dépersonnalise par la délayage de son unité doctrinaire.

"... Quiconque croit avoir en soi autre chose que la matière est spiritualiste; mais il ne s'en suit pas qu'il croit à l'existence des Esprits ou en leurs communications avec le monde visible. Au lieu des mots spirituel et spiritualisme, nous employons pour désigner cette dernière croyance ceux de spirite et spiritisme".
l.1 - Spiritualisme
"Dans la conception générale du Spiritualisme, on peut indiquer, au moins quatre modalités, selon l'ordre suivant:

1°) - la conception commune, c'est-à-dire, celle qui admet l'existence d'un principe spirituel, encore imprécis ou vague, sans filiation à un système doctrinaire ou philosophique;
2°) - la conception théologique, qui accepte l'immortalité de l'âme et aussi la vie future après la mort, en raison de dogmes et "points de foi", sans une démonstration expérimentale;
3°) - la conception réincarnationiste existante dans diverses écoles spiritualistes (Théosophie, Rose-croix, Esotérisme, etc.), chacune avec sa propre organisation, sa systématique, son corps d'enseignements;
4°) - finalement, la conception spirite du spiritualisme, laquelle en partant d'une base expérimentale - le phénomène - et en formant un corps doctrinaire qui, quoique aussi réincarnationiste, présente des particularités différentes des autres doctrines de la même branche". (1)
l.2 - Spiritisme


"La vrai Doctrine Spirite se trouve dans les enseignement donnés par les Esprits, et les connaissances que ces enseignements contiennent sont très profondes et étendues pour être acquises de n'importe quelle façon, elles doivent l'être par une étude persistante, faite dans le silence et le recueillement". (2)
Toutefois, les principes fondamentaux de la Doctrine Spirite, que le Spirite doit approfondir chaque concept par une étude plus détaillée, pourront être résumés de la façon suivante, tirées de l'Introduction du "LIVRE DES ESPRITS" :.
"Dieu est éternel, immuable, immatériel, unique, tout-puissant, souverainement juste et bon".
"Il a crée l'univers, qui comprend tous les êtres animés et inanimés matériels et immatériels".
"Les êtres matériels constituent le monde visible ou corporel, et les êtres immatériels, le monde invisible ou spirite, c'est-à-dire, des Esprits".
"Le monde spirite est le monde normal, primitif, éternel, préexistant et survivant à tout".
"Le monde corporel est secondaire; il pourrait cesser d'exister, ou n'avoir jamais existé, sans altérer l'essence du monde spirite";
"Les Esprits revêtent temporairement une enveloppe matérielle périssable, dont la destruction, par la mort, les rend à la liberté...

"Il y a dans l'homme trois choses :
1° - le corps ou être matériel analogue aux animaux, et animé par le même principe vital, 2° - l'âme ou être immatériel; Esprit incarné dans le corps;
3° - le lien qui unit l'âme et le corps, principe intermédiaire entre la matière et l'Esprit".
"L'homme a ainsi deux natures: par son corps, il participe à la nature des animaux dont il a les instincts; par son âme il participe à la nature des Esprits".
"Le lien ou périsprit qui unit le corps et l'Esprit est une sorte d'enveloppe semi-matérielle. La mort est la destruction de l'enveloppe la plus grossière, l'Esprit conserve la seconde, qui constitue pour lui un corps éthéré, invisible pour nous dans l'état normal, mais qu'il peut rendre accidentellement visible et même tangible, comme cela a lieu dans le phénomène des apparitions".
"L'Esprit n'est point ainsi un être abstrait, indéfini, que la pensée seule peut concevoir, c'est un être réel, circonscrit, qui, dans certains cas, est appréciable par les sens de la vue, de l'ouïe et du toucher".
"Les Esprits appartiennent à différentes classes et ne sont égaux ni en puissance, ni en intelligence, ni en savoir, ni en moralité..."

"Les Esprits n'appartiennent pas perpétuellement au même ordre. Tous s'améliorent en passant par les différents degrés de la hiérarchie spirite. Cette amélioration a lieu par l'incarnation qui est imposée aux uns comme expiation et aux autres comme mission..."
"En quittant le corps, l'âme rentre dans le monde des Esprits d'où elle était sortie, pour reprendre une nouvelle existence matérielle, après un laps de temps plus ou moins long pendant lequel elle est à l'état d'Esprit errant.
"L'Esprit devant passer par plusieurs incarnations, il en résulte que nous tous avons eu plusieurs existences, et que nous en aurons encore d'autres plus ou moins perfectionnées, soit sur cette terre, soit dans d'autres mondes.

"L'incarnation des Esprits a toujours lieu dans l'espèce humaine; ce serait une erreur de croire que l'âme ou Esprit peut s'incarner dans le corps d'un animal".
"Les différentes existences corporelles de l'Esprit sont toujours progressives et jamais rétrogrades; mais la rapidité du progrès dépend des efforts que nous faisons pour arriver à la perfection"...
"L'âme avait son individualité avant son incarnation; elle la conserve après sa séparation du corps".
"Les Esprits incarnés habitent les différents globes de l'univers".
"Les Esprits non incarnés ou errants n'occupent point une région déterminée et circonscrite; ils sont partout dans l'espace et à nos côtés, nous voyant et nous coudoyant sans cesse; c'est toute une population invisible qui s'agite autour de nous.
"Les Esprits exercent sur le monde moral, et même sur le monde physique, une action incessante; ils agissent sur la matière et sur la pensée et constituent une des puissances de la nature, cause efficiente d'une foule de phénomènes jusqu'alors inexpliqués ou mal expliqués et qui ne trouvent une solution rationnelle que dans le spiritisme.

"Les relations des Esprits avec les hommes sont constantes. Les bons Esprits nous sollicitent au bien, nous soutiennent dans les épreuves de la vie, et nous aident à les supporter avec courage et résignation; les mauvais nous sollicitent au mal; c'est pour eux une jouissance de nous voir succomber et de nous assimiler à eux.
"actions des bons Esprits" "actions des mauvais Esprits"
"Les communications des Esprits avec les hommes sont occultes ou ostensibles. Les communications occultes ont lieu par l'influence bonne ou mauvaise qu'ils exercent sur nous à notre insu; c'est à notre jugement de discerner les bonnes et les mauvaises inspirations. Les communications ostensibles ont lieu au moyen de l'écriture, de la parole ou autres manifestations matérielles, le plus souvent par l'intermédiaire des médiums qui leur servent d'instruments.

"Les Esprits se manifestent spontanément ou sur évocation.
"Les Esprits sont attirés en raison de leur sympathie pour la nature morale du milieu qui les évoque. Les Esprits supérieurs se plaisent dans les réunions sérieuses où dominent l'amour du bien et le désir sincère de s'instruire et de s'améliorer. Leurs présences en écartent les Esprits inférieurs qui y trouvent au contraire un libre accès, et peuvent agir en toute liberté parmi les personnes frivoles ou guidées par la seule curiosité, et partout où se rencontrent de mauvais instincts...
"Le langage des Esprits supérieurs est constamment digne, noble, empreint de la plus haute moralité, dégagé de toute basse passion; leurs conseils respirent la sagesse la plus pure, et ont toujours pour but notre amélioration et le bien de l'humanité. Celui des Esprits inférieurs, au contraire, est inconséquent, souvent trivial et même grossier...

"La morale des Esprits supérieurs se résume comme celle du Christ en cette maxime évangélique: "Agir envers les autres comme nous voudrions que les autres agissent envers nous-mêmes; c'est-à-dire faire le bien et ne point faire le mal. L'homme trouve dans ce principe la règle universelle de conduite pour ses moindres actions"
source :

Auteur: Centre Spirite "LUZ ETERNA" Curitiba, Etat du Parana, Brésil (1978) Traduction: Centre d'Etudes Spirites Allan Kardec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les principes fondamentaux de la doctrine spirite   Lun 16 Mar - 20:46

Merci chenoa d'avoir mis "les principes fondamentaux de la doctrine spirite". sunny
Très simple à comprendre qui plus est !
J'aime quand les choses sont dites et expliquées de façon claire et avec des mots simples...
Merci I love you
Revenir en haut Aller en bas
 
Les principes fondamentaux de la doctrine spirite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Divulgation Spirite (Spiritisme) :: Bienvenue sur le forum :: Espace Libre-
Sauter vers: