Forum sur la divulgation de la philosophie spirite ou Spiritisme la médiumnité, la vie après la mort, la réincarnation, l'évolution spirituelle, Les Esprits et Dieu et ses lois Divines.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -41%
-181€ sur le volant de course LOGITECH G29 ...
Voir le deal
259 €

 

 Les causes des morts collectives Au travers de la réincarnation

Aller en bas 
AuteurMessage
jean-pierre Abel




Messages : 1169
Date d'inscription : 04/05/2018
Age : 80
Localisation : regioh Lilloise

Les causes des morts collectives Au travers de la réincarnation  Empty
MessageSujet: Les causes des morts collectives Au travers de la réincarnation    Les causes des morts collectives Au travers de la réincarnation  Icon_minitimeLun 22 Nov - 10:37

Je vous propose la lecture du message suivant : Les causes des morts collectives Au travers de la réincarnation proposé par doctrinespiritenimes.over-blog.com, le ,21 Novembre 2021 Rédigé par Un spirite Publié dans #Allan Kardec, #Centre Spirite, #Croyance, #Doctrine Spirite, #Médiumnité, #Philosophie Spirite, #Réincarnation, #Science, #Spiritisme
(PS) Les publications que je fais se trouvent également sur le forum https://divulgation-spirite.forumactif.org/ pour la simple raison qu’ils sont disponibles plus facilement et plus longtemps, et peuvent bien sûr être partagé, le but étant d’atteindre le plus grand nombre d’intéressés possible. Si il y a un problème qui m’échappe faites le savoir, d’avance merci.
Les causes des morts collectives Au travers de la réincarnation
Les causes des morts collectives Au travers de la réincarnation, la doctrine spirite nous montre qu’il y a une logique dans les tragédies qui nous choquent tous. Comment peut-on concilier l’affirmation de Jésus selon laquelle « il sera donné à chacun selon ses œuvres », avec les désincarnations collectives provoquées par le tremblement de terre le plus violent de ces 40 dernières années, survenu le 26 décembre 2004, et qui produisit des vagues gigantesques (tsunamis), détruisant la région littorale du sud de l’Asie, tuant des centaines de milliers de personnes ? Comment relier l’enseignement du Christ aux morts collectives advenues lors du très grand incendie d’une discothèque de Buenos Aires, fin décembre, provoquant la mort de 175 personnes, ou enregistrées à l’occasion du tremblement de terre qui affecta la ville de Bam, en Iran, fin 2003, qui fit plusieurs milliers de victimes de tous âges et de conditions sociales, ou de celles qui survinrent en Égypte, le 3 janvier 2004, à l’occasion d’un accident d’avion qui provoqua la mort des 148 personnes à bord ? Enfin, comment expliquer tous ces nombreux drames dans l’optique de la justice divine ? Pour mieux comprendre la question des expiations collectives, dans les « Oeuvres posthumes » d’Allan Kardec, l’esprit de Clélie Duplantier nous indique qu’il nous faut voir l’homme sous trois aspects : l’individu, le membre de la famille, pour finir, le citoyen. Sous chacun de ces aspects, il peut être criminel ou vertueux. C’est la raison pour laquelle, il y a les fautes imputables à l’individu, celles imputables à la famille et celles imputables à la nation. Chacune de ses fautes, quel qu’en soit l’aspect, peut être réparée par application de la même loi. La réparation des erreurs pratiquées par une famille ou par un certain nombre de personnes est aussi solidaire, c’est-à-dire que les mêmes esprits qui ont commis des fautes ensemble sont réunis pour réparer leurs fautes. La loi d’action et de réaction qui agit sur l’individu est, dans ce cas, la même qui agit sur la famille, la nation, les races, bref, tout ensemble d’habitants du monde formant un être collectif. Une telle réparation intervient parce que l’âme, lorsqu’elle retourne dans le monde spirituel, consciente de sa propre responsabilité, fait le décompte de ses dettes passées et, en conséquence, sollicite les moyens à même de les racheter adéquatement. Une famille meurt brûlée On peut se rendre compte de la façon dont la loi d’action et de réaction fonctionne pour racheter les fautes passées de plusieurs membres d’une famille qui, par vengeance, incendia la maison d’un voisin à l’aube, tuant tous ceux qui étaient présents dans la maison. Les esprits qui composaient la famille criminelle réincarnèrent unis à nouveau par des liens consanguins, et durent expier leur crime lors d’un accident de la route, le véhicule dans lequel ils voyageaient ayant pris feu et tous moururent brûlés vifs à l’intérieur dudit véhicule. Comme on peut le voir, chacun des membres de la famille répara individuellement le crime commis au cours de l’incarnation antérieure, à l’occasion d’un rachat collectif. De fait, la douleur collective est le remède qui corrige des failles mutuelles. Cependant, chacun est le seul responsable de ses propres fautes, comme le détermine la justice divine ; c’est-à-dire qu’en tant qu’individu ou en tant que membre d’une collectivité, chacun est responsable de ses actes devant les lois de Dieu. D’après Emmanuel, nous « créons la faute et c’est à nous-mêmes qu’il incombe de mettre en œuvre les processus permettant de mettre fin à ses conséquences. Et la sagesse divine use de nos efforts et de nos actions en vue de notre rachat et de notre réajustement afin de nous induire à l’étude et au progrès constant pour notre propre bien. C’est la raison pour laquelle, de toutes les calamités terrestres, l’Homme retire plus d’expérience et plus de lumière pour le cerveau et pour le cœur, de manière à se défendre et valoriser la vie ». Ces réflexions sont issues de la fin du chapitre intitulé « désincarnations collectives » du livre « Chico Xavier pede licença » à l’occasion duquel le bienfaiteur spirituel répond à la question du pourquoi Dieu permettrait la mort afflictive de tant de personnes enfermées et sans défense, comme dans les cas d’incendie. Tremblements de terre Si l’on se souvient des guerriers du passé qui détruisirent des villes, des foyers, tuant femmes et enfants au pied de leurs maisons, occasionnant des milliers de victimes, il est logique que les esprits de ces guerriers, lorsqu’ils réincarnent sur la Terre en de nouveaux corps, soient attirés par une force magnétique vers les crimes pratiqués collectivement, de sorte qu’ils sont amenés à se réunir dans des circonstances déterminées qui les amèneront à souffrir dans leur chair par le biais d’un tremblement de terre ou d’une catastrophe semblable le même mal qu’ils ont pu occasionner à leurs victimes sans défense d’autrefois. Accidents d’avion Au chapitre 18 du livre « Action et réaction», psychographié par Chico Xavier, l’esprit André Luiz a ainsi indiqué que des pirates, aujourd’hui incarnés en d’autres corps, qui avaient pillé et coulé criminellement des embarcations sans défense au milieu de la mer, mettant fin à d’innombrables vies, peuvent être amené à mourir collectivement lors d’accidents d’avion. Tragédie du cirque Le 17 décembre 1961, dans la ville de Niteroi, la justice de la loi, au travers de la réincarnation, a permis de rapprocher, à l’occasion d’une émouvante tragédie survenue dans un cirque, les responsables de divers âges pour une douloureuse expiation, comme le relate l’esprit Humberto de Campos, au travers du médium Chico Xavier, dans le livre « Cronicas de alem tumulo ». Ceux qui moururent au 20ème siècle dans le cirque de Niteroi furent les mêmes qui, en l’an 177 de notre ère, brûlèrent vifs près de 1000 femmes et enfants chrétiens dans une arène d’un cirque de Gaule, en France, à l’époque de l’empire romain. Autres causes Dans le même message intitulé « désincarnations collectives », le bienfaiteur spirituel Emmanuel indique d’autres motifs pouvant donner lieu à des morts collectives. Il affirme : « Des envahisseurs dépassés par leurs ambitions propres, qui détruisirent des collectivités lors du plaisir des saccages, sont revenus sur la Terre à des postes différents mais, dont les retrouvailles sont prévues lors d’une désincarnation collective à l’occasion d’accidents retentissants. Ceux qui ont exploité la communauté pour leur profit personnel, à leur retour dans le corps dense devront ensemble affronter l’apogée des épidémies destructrices. Ceux qui, par une recherche mégalomane de l’or et du pouvoir, se sont faits les promoteurs de guerres dévastatrices et cruelles, une fois fortifiés dans leurs régénérations, seront confrontés à leur retour sur le plan physique à la souffrance liée aux décès de leurs proches, immérités en apparence, au cours d’événements faisant couler le sang et les larmes. Des corsaires qui mettaient le feu aux embarcations et aux villes qu’ils avaient facilement conquis, compte tenu de leur problème de culpabilité observé dans l’au-delà, sollicitent leur retour sur Terre en vue de désincarnations collectives lors de douloureux incendies, inexplicables sans la réincarnation ». Conclusion En commentant les réponses à la question 738 du Livre des esprits, Allan Kardec ajouta : « Que la mort arrive par un fléau ou par une cause ordinaire, il n’en faut pas moins mourir quand l’heure du départ a sonné : la seule différence est qu’il en part un plus grand nombre à la fois ». Pour terminer, les esprits supérieurs éclairèrent Allan Kardec au travers de la réponse à la question 740 du Livre des esprits : « Les fléaux sont des épreuves qui fournissent à l’homme l’occasion d’exercer son intelligence, de montrer sa patience et sa résignation à la volonté de Dieu, et le mettent à même de déployer ses sentiments d’abnégation, de désintéressement et d’amour du prochain, s’il n’est pas dominé par l’égoïsme ». Gerson Simoes Monteiro Président de la Fundaçao Crista Espirita C. Paulo de Tarso Source : radio Rio de Janeiro Traduction : Jean Emmanuel NUNES
Partager cet article

Revenir en haut Aller en bas
 
Les causes des morts collectives Au travers de la réincarnation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Divulgation Spirite (Spiritisme) :: Bienvenue sur le forum :: Textes & Prières Spirites-
Sauter vers: